27/02/2020 22:40
Travailler 24 heures sur 24 et ce sans interruptions ni vacances afin d’être prêt à répondre à tous moments aux situations urgences. Telles sont les lourdes tâches des équipes médicales et médecins à tous échelons du Vietnam, en cette période de lutte contre l’épidémie de pneumonie virale causée par le nouveau coronavirus COVID-19.
>>Une commission de l'AN supervisie la lutte contre l’épidémie de COVID-19
>>COVID-19 : poursuite d'une bonne maîtrise du coronavirus

Contrôle de l’état de santé d'un suspect du COVID-19 dans la province de Vinh Phuc.
Photo : Hoàng Hùng/VNA/CVN

Depuis le début de l’épidémie de pneumonie virale au Vietnam, l'hôpital central des maladies tropicales à Hanoï a été désigné comme "le premier lieu d’accueil" des patients atteints de COVID-19.

Les deux derniers cas contaminés au COVID-19, traités dans cet établissement ont récemment été guéris. Tenant un bouquet de fleurs offert par ses médecins, Mme Y, une patiente de 55 ans, est incapable de cacher ses larmes et sa joie à l’idée de pouvoir sortir de l'hôpital.

Mme Y a été transférée à l'hôpital central des maladies tropicales le 9 février, après plusieurs jours de traitement à la clinique générale de Quang Hà, district de Binh Xuyên, province de Vinh Phuc. Elle a vraisemblablement était contaminée par N.T.D, voisin et personne contaminée par le virus. Cette dernière était membre d’un groupe de huit ouvriers envoyés en Chine par la société Nihon Plast implantée dans la zone industrielle de Binh Xuyên, province de Vinh Phuc, pour une cours de formation à Wuhan, épicentre de l’épidémie.

Au premier jour de son entrée à l'hôpital, Mme Y avait 39,7°C de fièvre et souffrait de tremblements. "Les médecins et les infirmières prennent grand soin des patients. Nous sommes très touchés", a confié Mme Y en essuyant ses larmes.

Une victoire à chaque guérison

L'hôpital central pour les maladies tropicales a traité avec succès un total de cinq patients depuis le début de l'épidémie.

"Nous traitons systématiquement les symptômes comprenant la fièvre, les maux de gorge, toux et aidons les patients à améliorer leurs endurances physiques. Pendant ce processus, la chose la plus importante est de créer des zones d’isolement et de traitement spécifiques pour les personnes contaminées. Nous nous efforçons d'éviter la propagation d’infection aux agents médicaux et celle des germes pathogènes à l'extérieur. L'hôpital respecte strictement le schéma thérapeutique du ministère de la Santé", a déclaré le docteur Nguyên Trung Câp, chef du service des urgences de cet hôpital.

"Ces derniers jours ont été extrêmement pénibles avec une charge de travail conséquente, mon sommeil est complètement désordonné. Mais, les médecins et les personnels médicaux travaillent sans relâche pour détecter et isoler les cas suspects. Nous sommes heureux quand les patients guérissent et sortent de l'hôpital" a partagé une infirmière lors de la campagne de lutte contre le COVID-19.

"Dès mes débuts en médecine, mes collègues et moi étions pleinement conscients des dangers que notre métier représentait. Cependant, nous essayons toujours de surmonter ces difficultés pour assumer nos responsabilités professionnelles vis-à-vis des patients et de la communauté" a-t- elle ajouté.

Des médecins en première ligne à Son Lôi

Un agent de la santé répand du désinfectant à l’entrée de la commune de Son Lôi, district de Binh Xuyên, province de Vinh Phuc.
Photo : Hoàng Hùng/VNA/CVN

Depuis plusieurs semaines, la province de Vinh Phuc (Nord), localité la plus touchée par l’épidémie du pays avec un grand nombre de cas positifs, est contrainte d’imposer des mesures préventives drastiques contre l’épidémie du nouveau coronavirus. Le ministère de la Santé a notamment envoyé des produits désinfectants, du matériel et des fournitures ainsi qu’une équipe de travail spéciale travaillant 24h/24 et 7jours/7 pour soutenir la province dans la prévention et la lutte contre l'endémie.

La commune de Son Lôi de 10.600 d’habitants, dans le district de Binh Xuyên, le centre épidémique, est depuis en quarantaine. La température corporelle et l’état de santé de tous les villageois à Son Lôi sont quotidiennement contrôlés.

"Nous avons pris de nombreuses mesures urgentes. Ici nous sommes tous déterminés à nous battre jusqu’à la fin de l’épidémie du COVID-19", a déclaré le Professeur délégué, Docteur Trân Nhu Duong, directeur adjoint de l’Institut national d'hygiène et d'épidémiologie de Hanoï, chef de la délégation du ministre de Santé envoyée à Son Lôi.

Présent dans le village d'Ai Van, commune de Son Lôi, un médecin a déclaré : "Ici, les gens sont inquiets, mais la vie reprend doucement son cours grâce aux conseils utiles des médecins en ce qui concerne la prévention et la lutte contre l'épidémie"

La dernière bonne nouvelle en date : les deux patients contaminés par le COVID-19 ont été guéris au district de Binh Xuyên. Nguyên Trong Khoa, directeur adjoint du Département de gestion des examens et des traitements médicaux du ministère de la Santé, a reconnu que ce résultat était dû au dévouement des médecins et des infirmières du centre médical du district de Binh Xuyên, ainsi que du soutien des équipes de travail spéciale de l'hôpital Bach Mai (Hanoï) et des experts.

L’ensemble du corps médical, les médecins, les infirmières, les aides-soignants, les gardes-malades, tous démontrent leur courage et leur abnégation extraordinaire face au combat contre l’épidémie du COVID-19 au Vietnam.

Grâce aux efforts persistants des équipes médicales et des médecins, on espère à une fin de l'épidémie dans un futur proche ainsi qu’une situation sous contrôle dans les différents points chauds du virus à travers le pays. Ces succès des médecins vietnamiens contribuent activement à la lutte contre le COVID-19 à l'échelle mondiale.

Nguyên Tùng/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Découverte de douze grottes à Quang Binh Les spéléologiques de l’Association britannique pour la recherche de cavernes ont découvert ce week-end douze grottes dans la province de Quang Binh (Centre).