08/12/2021 20:52
La situation épidémique est demeurée compliquée dans le monde comme au Vietnam. Le nombre de nouveaux cas, d'hospitalisations et de décès a tendance à de nouveau augmenter. Le pays a préparé suffisamment de vaccins pour un rappel de la 3e dose de vaccin anti-COVID.
>>Hô Chi Minh-Ville administrera une dose de rappel à partir du 10 décembre
>>Le Vietnam prévoit la vaccination pour toute la population âgée de plus de 5 ans en 2022

Vaccination contre le COVID-19 des habitants de la province de Nam Dinh (Nord).

"Le ministère de la Santé a injecté jusqu’ici plus de 125 millions de doses de vaccins contre le COVID-19 pour les plus de 18 ans : 94% en ont reçu au moins une et 80% deux. La couverture vaccinale est le paramètre le plus important, il faut donc lui donner la priorité", a souligné Trân Van Thuân, vice-ministre de la Santé.

Afin de renforcer la prévention du COVID-19 pour ceux qui ont déjà reçu deux doses de vaccin, selon les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et d'autres pays, le ministère vietnamien de la Santé a envoyé un texte aux localités concernant la 3e injection.

Ainsi, la 3e dose sera administrée aux plus de 18 ans, en priorité aux personnes souffrant d'infections sous-jacentes, à celles en traitement de longue durée dans des établissements médicaux, aux personnes âgées de 50 ans ou plus et aux soignants en lien direct avec les malades du COVID-19. Le moment de l'injection de rappel doit être d'au moins six mois après la dernière dose de base.

Selon M. Thuân, le ministère a négocié avec des partenaires pour fournir des vaccins au Vietnam, dont Pfizer et AstraZeneca. Le pays a déjà signé des contrats d’achat de 200 millions de doses supplémentaires.

Préparation d'une dose de vaccin anti-COVID. 

Ces derniers jours, le nombre de morts et de personnes atteintes du COVID-19 n'a cessé de croître. La plupart des décès sont les personnes de plus de 50 ans souffrant de comorbidités telles que le diabète, le cancer et les maladies cardiovasculaires.

Le ministère de la Santé prête une attention toute particulière aux patients à haut risque. Pour traiter les malades de manière appropriée, les hôpitaux doivent faire la classification des risques et assurer un suivi rigoureux. Le ministère de la Santé a publié des directives en matière de classification des patients selon l’évolution de la maladie. Il a demandé aux hôpitaux centraux de soutenir les localités les plus touchées par le coronavirus en activant le centre de support professionnel à distance. De plus, il faudrait établir un système de surveillance des causes de décès du COVID-19.

Hô Chi Minh-Ville projette de commencer sa campagne de rappel à partir du 10 décembre.

Au 5 décembre, plus de 7,92 millions de personnes y ont été vaccinées, dont près de 6,82 millions ont reçu les deux doses.

Texte et photos : Thao Nguyên - Van Dat/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam

Préparer les conditions pour accueillir les touristes étrangers Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a présidé, le 24 janvier, en ligne et en présentiel, un séminaire sur la feuille de route et les solutions pour accueillir les touristes étrangers, avec 20 points de connexion dans des villes et provinces.