31/05/2021 23:17
Le vice-Premier ministre (PM) Vu Duc Dam, chef du Comité de pilotage national sur la prévention et la lutte contre le COVID-19 a eu lundi après-midi 31 mai une réunion virtuelle avec les autorités de la province de Bac Giang (Nord).
>>COVID-19 : des “magasins à zéro dông” pour les personnes déshéritées à Bac Giang
>>Ne pas laisser l’épidémie à Bac Ninh et Bac Giang se propager dans les zones sûres

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a exhorté Bac Giang à maintenir un niveau de vigilance élevé.
Photo : VNA/CVN

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a exhorté Bac Giang à continuer à maintenir le contrôle des zones sûres, garantissant des conditions favorables à la consommation de produits agricoles.

Il leur a demandé de maintenir un niveau de vigilance élevé, d’assurer la vaccination des ouvriers, de renforcer les tests de dépistages et de durcir les mesures préventives appliquées dans  les centres de confinement.

Ce lundi 31 mai, 156 nouveaux cas de COVID-19 ont été détectés dans la province de Bac Giang. 39 patients ont été déclarés guéris. A ce jour, Bac Giang est la localité la plus touchée par l’épidémie avec près de 2.500 cas recensés depuis le 7 mai.

Le 31 mai, la province de Bac Giang a continué de vacciner 9.000 ouvriers, portant le nombre total de vaccins injectés à 17.500 doses.

Près de 3.000 professionnels et étudiants en médecine ont été envoyés dans les provinces de Bac Giang et de Bac Ninh pour les épauler dans la lutte anti-Covid-19. Près de 27.000 bénévoles se sont inscrits pour partir en renfort dans ces deux provinces. Mardi premier juin,  environ 200 étudiants et enseignants volontaires de l’école supérieure de médecine Bach Mai partiront en renfort pour Bac Giang. 
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.