26/02/2020 23:28
L’Autorité de l’aviation civile du Vietnam (CAAV) a élaboré trois scénarios concernant l’impact de l’épidémie de COVID-19 sur le secteur aérien national dont le pire entraînerait une baisse de 17,2% du nombre de passagers aux aéroports au Vietnam.

>>Le ministère des Affaires étrangères émet des avertissements de voyage
>>COVID-19 : la restructuration des voyagistes
>>COVID-19 : le transport aérien a du plomb dans l’aile au Vietnam
 

Au cas où l'épidémie se prolonge jusqu’en juin ou en août, le nombre de passagers aux aéroports au Vietnam diminuerait respectivement à 111,6 millions (-4,2%) puis à 98,5 millions (-17,2%)
Photo : VNA/CVN


En février, les aéroports au Vietnam ont servi près de 8,1 millions de passagers (2,4 millions d’étrangers et 5,7 millions de vietnamiens), soit un recul respectif de 11,6%, de 29,8% et de 0,7% sur un an.

Si l’épidémie persistera en avril prochain, le nombre de passagers aux aéroports au Vietnam devrait atteindre 119 millions dont 80 millions transportés par les compagnies aériennes vietnamiennes (+1,1%).

Le nombre de passagers aux aéroports au Vietnam diminuera respectivement à 111,6 millions de passagers (-4,2%) puis à 98,5 millions (-15,5%) dans les scénarios où l’épidémie durera jusqu’en juin ou en août.

En cas d’épidémie jusqu’en juin ou en août, le nombre de passagers aux aéroports au Vietnam diminuerait respectivement à 111,6 millions de passagers (-4,2%) puis à 98,5 millions (-17,2%). Celui de passagers transportés par les compagnies aériennes vietnamiennes chuterait respectivement de 5,7% et 15,5%, à 74,6 millions et 65,5 millions.

Face aux évolutions complexes du COVID-19, Vietnam Airlines doit annuler chaque année plus de 300 vols à destination en Chine, entraînant une réduction de 20% à 25% de ses recettes durant les 15 premiers jours de février. Pour chaque semaine que l’épidémie persiste, le transporteur national perdra de 200 à 250 milliards de dôngs.

L’Association du transport aérien international (IATA) a estimé que l’épidémie de COVID-19 pourrait coûter environ 29 milliards d'USD au transport aérien mondial.

Bien évidemment, ce sont les compagnies aériennes de la région Asie-Pacifique qui vont être les premières victimes du COVID-19. L’IATA table sur une diminution de 13% de la demande du secteur passagers pour l’ensemble de l’année 2020.

Selon ce scénario, il y aurait des pertes de recettes de 27,8 milliards d'USD en 2020 chez les transporteurs aériens de la région Asie-Pacifique, dont une bonne partie chez les transporteurs enregistrés en Chine, qui perdront 12,8 milliards d'USD dans le seul marché intérieur.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

COVID-19 : les entreprises touristiques renforcent la sécurité Face à la situation compliquée de l'épidémie de COVID-19, le Service du tourisme de Hanoï a ordonné aux unités, aux entreprises, aux organisations et aux particuliers de renforcer les mesures de sécurité dans la lutte et la prévention de la pandémie ; d’estimer les effets de cette épidémie sur le secteur du tourisme.