04/03/2020 18:00
Le ministère de la Défense a organisé le matin du 4 mars un exercice de simulation sur l’épidémie de COVID-19, avec la participation du vice-Premier ministre Vu Duc Dam, également chef du Comité national de pilotage de la prévention et de la lutte contre le nouveau coronavirus.
>>Coronavirus : aucun Vietnamien infecté n’a été enregistré en Italie
>>Vinh Phuc : fin de l’isolement de la commune de Son Lôi

Exercice de simulation sur le COVID-19 du ministère de la Défense, le 4 mars à Hanoï.
Photo : Duong Giang/VNA/CVN

L'exercice de simulation sur l’épidémie de COVID-19, qui a eu lieu en même temps dans près de 200 endroits, avait pour objet d’améliorer les compétences et la préparation des unités de l’armée face à l’épidémie, d’évaluer les ressources et moyens disponibles, ainsi que de finaliser les plans de riposte.

Dans son discours d’ouverture de l’exercice, le chef d'état-major général de l’Armée populaire du Vietnam, Phan Van Giang, a indiqué que plus de 10.000 personnes avaient été ou étaient mises en quarantaine dans des unités militaires et qu’à ce jour, aucun cas de contamination n’avait été détecté parmi les militaires.

"L’armée est la force pionnière dans la prévention et la lutte contre l’épidémie", a-t-il souligné, ajoutant que parallèlement à une application rigoureuse des mesures de prévention au sein de ses unités, l’armée devait accueillir des Vietnamiens de retour de l’étranger et des ressortissants étrangers pour les placer sous surveillance ou en quarantaine, et participer aux campagnes de prévention et de lutte dans différentes localités du pays.

Le général de corps d’armée Phan Van Giang a souligné que cet exercice de simulation, d’une envergure jamais connue, prévoyait des mesures correspondant à chacun des cinq stades de l’épidémie. Précisément, dans le stade 5 (seuil d’alerte maximale), le virus se propage dans la communauté et infecte entre 3.000 et 30.000 personnes, avec des cas de contamination dans des unités militaires.

Saluant l’organisation par le ministère de la Défense de cet exercice, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a affirmé que le Vietnam avait déjà un plan de riposte en cas de 3.000 personnes contaminées et avait même préparé un plan en cas de 30.000 patients. Selon lui, en tenant compte des hôpitaux spécifiques récemments fondés, le Vietnam pourrait même faire face à une situation où le pays ferait état de 40.000 - 50.000 cas d’infection.

Soulignant le risque d’une crise éventuelle d’équipements médicaux dans le monde, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a insisté sur la nécessité de s’y préparer. Il a enfin demandé de garder la vigilance, souhaitant que l’armée continue de participer activement à la prévention et à la lutte contre le COVID-19.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.