10/04/2020 21:32
La version anglaise de Ghen Cô Vy (Le Coronavirus jaloux), une chanson vietnamienne de prévention contre le coronavirus, a été officiellement présentée au grand public vendredi 10 avril.
>>Coronavirus : Quang Dang et sa chorégraphie phénoménale
>>Coronavirus : quand la chanson Ghen Cô Vy crée la fièvre
>>Au Vietnam, une chanson ''incroyablement entraînante'' contre le coronavirus


La version anglaise de Ghen Cô Vy est publiée sur le site web officiel du ministère de la Santé : https://ncov.moh.gov.vn, les chaînes Youtube de l'Institut national de la santé au travail et de l'environnement (NIOEH) ; de la chanteuse Min ; du chanteur Erik ; et de l'ambassadeur de volonté Châu Bùi.

Afin de ne laisser personne de côté, la version anglaise de la chanson Ghen Cô Vy a été modélisée en langue des signes avec le soutien du Ministère de la Santé du Vietnam et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

"Lavons-nous les mains, frottons, frottons, frottons, frottons-les ! Ne touche pas tes yeux, ton nez, ta bouche ; évite les endroits où il y a de la foule. Résistons au corona, corona !" Ce refrain avec ses paroles enjouées a été répété par des millions de personnes. Et son clip, vu des millions de fois. Cette chanson vietnamienne, qui incite à se laver les mains pour se protéger du coronavirus, est rapidement devenue phénoménale !

Ghen Cô Vy a été interprétée par les chanteurs Erik et Min, anciens membres de l’entreprise de divertissement vietnamienne St.319 Entertainment. Les paroles, à la fois drôles et préventives, ont été écrites par Khac Hung, un producteur de musique à succès, sur proposition du NIOEH relevant du ministère vietnamien de la Santé. Celui-ci a fait mouche en diffusant depuis le 23 février cette chanson pour sensibiliser la population aux mesures de précaution à prendre face au COVID-19.

Cette chanson a fait sensation d’autant plus qu’elle a inspiré une chorégraphie qui est devenue, elle aussi, phénoménale. Le très connu jeune vietnamien Quang Dang sort clairement du lot en lançant une danse très joyeuse sur ce même morceau, afin de rappeler les gestes à adopter pour se protéger du coronavirus. Le morceau est un tel succès qu’il est devenu un challenge de danse sur l’application de karaoké TikTok. Ailleurs dans le monde, les spots pour inciter à se laver les mains fleurissent à la télévision.

Ghen Cô Vy a conquis la plupart de ses auditeurs et est devenue un véritable succès de la musique nationale dans sa contribution à la lutte contre l’épidémie qui fait rage dans de nombreux pays.

Avec la version anglaise appelée #EndCoVCoverChallenge, le ministère vietnamien de la Santé souhaite que les jeunes du pays et de l'étranger exécutent des danses ou chantent la chanson sur des réseaux sociaux tels que Facebook, Tiktok, Instagram, Youtube, Twitter, avec l'aide de journalistes, d'artistes... pour diffuser les messages significatifs de la chanson, dans l'attente du futur de la fin du coronavirus dans le monde entier.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Petits tours d'aventure lancés à Dà Lat Les circuits d'aventure avec un petit nombre de personnes sont une nouvelle tendance dans la ville de Dà Lat, province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre).