10/04/2020 15:19
Les mesures prises par le Vietnam dans le combat de la pandémie de COVID-19 ont été appréciées par les médias internationaux comme des mesures promptes, drastiques et soutenues par toute la population du pays.
>>La presse indonésienne loue les mesures anti-COVID-19 du Vietnam
>>COVID-19 : des médias étrangers louent l'efficacité et la promptitude du Vietnam dans sa lutte

Capture d'écran du site workers.org.  Photo : Hoàng Phuong/CVN

Mercredi 8 avril, la page web workers.org du Parti du monde des travailleurs (WWP) aux États-Unis a publié un article intitulé How Vietnam contained the pandemic (Comment le Vietnam a maîtrisé la pandémie) montrant que la pandémie de coronavirus a commencé à révéler des différences notables dans les réponses d'urgence des pays du monde entier. L’article a remarqué que le Vietnam faisant des pays les moins avancés a fait preuve une bonne riposte à COVID-19. L'article a aussi cité qu'au 6 avril, le Vietnam, avec une population de près de 100 millions de personnes, n'avait que plus de 250 cas confirmés et aucun décès.

L’article a aussi fait le point des mesures appliquées par le Vietnam, notamment des tests. L’Université des sciences et de la technologie du Vietnam a développé un kit de test rapide et abordable qui coûte environ 15 USD et renvoie les résultats en une heure. Pour l’heure, 20 pays dans le monde cherchent à en commander des dizaines de milliers, selon l'article.

En plus, le Vietnam s'est également concentré sur des méthodes de prévention efficaces pour contenir le virus, ajoutant que le pays avait rapidement suspendu ses vols vers la Chine et décidé de fermer les écoles, imposer des quarantaines de 14 jours pour toutes les personnes de l'étranger arrivant dans le pays…

L'article a rapporté que des centres de quarantaine ont été mis en place en banlieue et fournissent 100% des soins médicaux, de la nourriture et des abris aux personnes en quarantaine, y compris aux visiteurs étrangers.

Le site web américain a également cité un citoyen britannique dans un centre de quarantaine à Son Tây, en banlieue de Hanoï, disant : "Tout à coup, tout devient très humain. Dehors, tout est paisible. L'endroit est calme, les soldats travaillent sans relâche pour stériliser les chambres quotidiennement, contrôler notre température et vider nos poubelles… Jusqu'à présent, cela ressemble plus à un camp de vacances qu'à une quarantaine. Dans notre chambre, nous partageons des collations, des fruits et commençons à recevoir les produits de nos proches". 

Toujours selon cet article, le Vietnam a également utilisé les médias sociaux et les technologies de l'information pour sensibiliser les gens dans la lutte contre la propagation du coronavirus. Près de 90% des gens ont un smartphone ou un téléphone portable.

Le gouvernement utilise des applications et d'autres canaux pour alerter rapidement le public sur les nouveaux cas et les zones susceptibles de transmission, pour aider les gens à se faire tester et à fournir des informations scientifiquement exactes et mettre à jour sur les meilleures pratiques pour réduire des risques d’être exposés au virus, selon l'article.

Mesures économes, mais efficaces

Désinfection dans une zone de mise en quarantaine au district de Mê Linh, à Hanoï. Photo : VNA/CVN

Le ministère vietnamien de la Santé a produit un vidéoclip pour informer les gens des bonnes techniques de lavage des mains et d'autres mesures pour réduire la transmission, a-t-il ajouté.

Le Vietnam donne un bon exemple aux pays en développement et aux pays riches dans le combat de COVID-19, a conclu l'article.

En même temps, Project Syndicate, un site web basé en République tchèque, a diffusé le 8 avril un article intitulée estimant que des premiers succès du Vietnam dans la lutte contre le COVID-19 constituent un modèle pour les économies émergeantes à s’inspirer. Il s’agit des mesures économes mais efficaces comme le contrôle des régions limitrophes, l’application technologique dans la sensibilisation des gens sur l’épidémie et la production d’un vidéoclip sur les  bonnes techniques de lavage des mains pour réduire la transmission.

Selon l'article, les premiers cas du Vietnam ont été enregistrés vers la fin du mois janvier. Puis  même avec une nouvelle vague des cas des arrivées des touristes étrangers et de retour des travailleurs et étudiants au pays, la situation semble être sous contrôle dans le pays.

Malgré les prévisions de taux de transmission élevés, en raison d'une frontière commune avec la Chine et du volume élevé du commerce bilatéral, le Vietnam a enregistré un nombre d'infections de SARS-CoV-2 inférieur par rapport à plusieurs pays dans la région, selon l’article.

Le succès initial du Vietnam à ralentir le taux d'infection a été attribué à l'accent mis par les autorités sur la communication et la sensibilisation du public à travers des plateformes technologiques, les réseaux sociaux et Internet, selon l'article.

Avec 65% des 96 millions de Vietnamiens ont accès à l’internet ligne, les médias officiels et les réseaux sociaux (60% sont sur Facebook), le pays a réussi à partager des informations sur le nouveau coronavirus à ses habitants pour les aider à mieux comprendre la menace de la maladie.

L’expérience du Vietnam montre comment, en se concentrant sur l’évaluation précoce des risques, une communication efficace et la coopération entre le gouvernement et les citoyens, un pays doté d’un système de santé modeste peut contrôler la pandémie, a souligné l’article.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

La porte de la ville ouverte sur la mer Autrefois paisible bourgade, Vung Tàu, la porte d’entrée de l’estuaire menant à Hô Chi Minh-Ville, est devenue sous l’impulsion du commerce de la pêche et du tourisme une ville importante du Sud.