17/04/2020 22:19
Le 15 avril, le Premier ministre a annoncé la prolongation de la distanciation sociale, d’au moins une semaine supplémentaire pour les localités à haut risque dont Hanoï et Hô Chi Minh-Ville. Cette mesure est considérée comme la clé du contrôle de la propagation de la population.
>>Hanoï détermine la découverte des cas suspectés comme tâche principale
>>La population soutient la prolongation de la distanciation sociale
>>Hanoï continue d’appliquer la distanciation sociale jusqu'au 22 avril au moins 

Le Dr Lê Quôc Hùng, chef du Département des maladies tropicales de l'hôpital Cho Rây à Hô Chi Minh-Ville, a déclaré que pendant l’apparition des premiers cas de coronavirus, le pays avait réussi à maintenir la pandémie avec un faible taux de personnes infectées et aucun décès.

Face à ce succès, la plus grande préoccupation actuelle réside dans les risques de contagion dans la communauté de population et la perte des cas F0. Autrement dit, F0 peut encore infecter les autres sans avoir été identifié. N’importe quelle personne peut être porteur du virus et s’avérer asymptomatique. Par conséquent, les mesures de mise en quarantaine ne jouent plus un rôle de premier plan. La distanciation sociale s’avère donc nécessaire.
 
Sensibilisation de la population à la distanciation sociale dans un quartier de l'arrondissement de Hoàn Kiêm à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

L’objectif est de réduire les contacts entre les personnes porteuses du virus et les autres non infectées, pour ainsi limiter la transmission de la maladie, la morbidité et la mortalité. Elle participe à la réduction des risques sanitaires.
 
À ce jour, le Vietnam a passé deux semaines à mettre en œuvre l'isolement social en vertu de la directive du Premier ministre sur les mesures urgentes de prévention et de contrôle du COVID-19. À la suite des deux dernières semaines, le Dr Trân Dac Phu, haut conseiller du Centre de réponse aux événements de santé publique au Ministère de la Santé, a souligné que le Vietnam était parvenu au contrôle de la pandémie.

"N’allons pas croire que la distanciation sociale est invisible. Lorsque nous la respectons strictement, nous observons de réels résultats sur le contrôle de la pandémie”, a déclaré Trân Dac Phu.
  
Contrôle de la propagation de l’épidémie

Dans la rue Nguyên Thiên Thuât, arrondissement de Hoàn Kiêm à Hanoï, vendeurs et acheteurs respectent une distance de 2 m.
Photo : VNA/CVN

Selon le rapport du Comité de direction national de prévention et de lutte contre le COVD-19, au cours des 14 derniers jours (du 1er avril au 15 avril) depuis la mise en œuvre de la directive du Premier ministre N°16 sur la distanciation sociale, le Vietnam a enregistré 59 nouveaux cas supplémentaires, soit seulement 40% par rapport aux deux semaines précédentes. Parmi eux, il y a 30 cas dépistés dans les zones d’isolement et 29 cas externes, ce qui représente près de la moitié des cas. Du 1er au 3 avril, le pays a connu 30 nouveaux cas, puis le nombre de ceux testés positifs a diminué, seulement un à cinq cas par jour.
 
Pendant cette période, le Vietnam a enregistré un nouveau foyer épidémique dans le village de Ha Lôi, commune de Mê Linh en banlieue de Hanoï avec 12 cas (deux ont été détectés dans la zone d’isolement du village de Ha Lôi). Dans les prochains jours, on prévoit de nouveaux cas potentiels, en particulier dans certaines provinces à haut risque et zones urbaines densément peuplées. Par conséquent, si la distanciation sociale n'est pas respectée, le risque épidémique resta élevé.

Huong Giang/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Binh Liêu, écrin de nature dans la province de Quang Ninh Quand on évoque Quang Ninh, on pense généralement à la baie de Ha Long, à l’île de Cô Tô ou à la montagne de Yên Tu. Rares sont ceux qui connaissent Binh Liêu, une terre encore vierge et peu connue des touristes.