26/02/2020 18:46
La Chine a changé le cours de l'épidémie de COVID-19, a déclaré mardi 25 février Bruce Aylward, chef d'une équipe de haut niveau de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ajoutant que l'épidémie qui s'est rapidement intensifiée en Chine a atteint son plafond avant de diminuer plus vite que prévu.
>>Le nouveau coronavirus poursuit ses ravages, le monde "pas prêt à y faire face"
>>Coronavirus : l'OMS redoute une propagation accrue hors de Chine
>>Semblant de reprise du travail en Chine, l'OMS s'inquiète

Bruce Aylward, chef d'une équipe de haut niveau de l'Organisation mondiale de la santé ayant effectué un voyage d'étude sur le terrain en Chine.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

Il s'agit d'une évaluation unanime de l'équipe forte de 25 membres qui a effectué un voyage d'étude de neuf jours sur le terrain en Chine à Pékin, dans les provinces du Guangdong (Sud), du Sichuan (Sud-Ouest) et du Hubei (Centre), a souligné M. Aylward. Rappelant les détails de cette mission, M. Aylward s'est déclaré impressionné par l'approche pragmatique, systémique et novatrice adoptée par la Chine pour contrôler l'épidémie de COVID-19.

La Chine a adopté une "approche différenciée" pour les différentes situations de cas sporadiques, de grappes de cas ou de transmission communautaire, a dit M. Aylward. En outre, l'expert de l'OMS a salué l'action collective phénoménale de la Chine, soulignant qu'"il n'est jamais facile d'obtenir le genre de passion, d'engagement, d'intérêt et de sens individuel du devoir qui contribuent à arrêter le virus".

M. Aylward s'est dit particulièrement impressionné par des milliers de professionnels de la santé se portant volontaires pour se rendre à Wuhan, l'épicentre de l'épidémie du nouveau coronavirus.

Il a souligné que la Chine a également réorganisé l'appareil gouvernemental, par exemple en formant un groupe central de direction sur l'épidémie, en envoyant une équipe centrale de guidage, ce qui assure la prévention et le contrôle du virus. En outre, M. Aylward a mis l'accent sur le fait que l'approche pragmatique de la Chine est "axée sur la technologie et la science".

"Ils utilisent le 'big data', l'intelligence artificielle (IA) dans certains endroits", a-t-il évoqué, ajoutant que la Chine a géré des quantités massives de données pour trouver chaque cas de COVID-19 et en retracer les contacts, et a pu faire en sorte que la consultation des services de santé réguliers se fasse en ligne, grâce à quoi la capacité des hôpitaux a pu être utilisée intensivement pour les cas de COVID-19.

La publication en Chine de six versions du plan de diagnostic et de traitement pour l'épidémie représente une évolution scientifique rapide dans la compréhension du nouveau virus, a-t-il noté. "Il s'agit d'une réponse agile axée sur la science à une échelle phénoménale", a-t-il conclu.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Mót Hôi An : quand jus de citron rime avec tourisme local Si le jus de citron est une boisson bien ordinaire, le restaurant Mót à Hôi An en a créé sa propre recette pour devenir une des adresses les plus fréquentées de cette vieille ville de la province de Quang Nam (Centre).