05/03/2020 17:31
Les autorités israéliennes ont annoncé mercredi 4 mars l'interdiction pour les Français et les ressortissants de plusieurs autres pays européens d'entrer sur leur territoire, à moins qu'ils disposent d'un lieu permanent de résidence en Israël, afin d'éviter la propagation du nouveau coronavirus.

>>COVID-19 : l'épidémie frappe presque tout l'Iran, 92 morts
 

Un avion de la compagnie française Air France sur le tarmac de l'aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv, le 4 mars en Israël.
Photo : AFP/VNA/CVN


"Les ressortissants de ces pays ne pourront pas pénétrer sur le territoire israélien sauf s'ils prouvent qu'ils ont un lieu pour se mettre en quarantaine", a indiqué le ministère israélien de la Santé dans un communiqué, citant la France, l'Allemagne, l'Espagne, l'Autriche et la Suisse parmi ces pays.

Des restrictions avaient déjà été imposées à l'Italie, plus important foyer de l'épidémie en Europe, et à de nombreux pays asiatiques, poussant les autorités israéliennes à renvoyer chez eux de nombreux voyageurs à leur arrivée à l'aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv et à annuler des liaisons aériennes.

Les Israéliens revenant de France et d'autres pays européens pourront rentrer en Israël mais devront rester en isolement, chez eux, pendant 14 jours, ont précisé les autorités qui ont recensé jusqu'à présent 15 cas d'infection au nouveau coronavirus sur leur territoire.

"Nous sommes dans une meilleure situation que d'autres pays car depuis le début j'ai donné des instructions pour agir au maximum et pas au minimum. Nous avons pris des mesures strictes, très strictes, pour ralentir la propagation de la maladie en Israël", a dit le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

"Contrairement à d'autres pays, nous avons aussi opté pour une politique d'isolement et de tests approfondis", a ajouté le Premier ministre dans sa première conférence de presse depuis la victoire de son parti, le Likoud, aux élections législatives de lundi 2 mars.

Avec l'Italie et l'Allemagne, la France est l'un des principaux foyers du nouveau coronavirus en Europe.

Environ 150.000 Français sont établis en Israël, dont une grande partie ont la double nationalité.

Les autorités israéliennes avaient déjà exhorté leurs ressortissants à éviter tout déplacement à l'étranger afin d'éviter la contamination au coronavirus.

"Nous suivons ce qui se passe aux 
États-Unis", a indiqué mercredi 4 mars Moshé Bar Siman Tov, directeur du ministère de la Santé, soulignant que l'étendue de l'épidémie n'était pas encore connue dans ce pays, grand allié de l'État hébreu.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

COVID-19 : les entreprises touristiques renforcent la sécurité Face à la situation compliquée de l'épidémie de COVID-19, le Service du tourisme de Hanoï a ordonné aux unités, aux entreprises, aux organisations et aux particuliers de renforcer les mesures de sécurité dans la lutte et la prévention de la pandémie ; d’estimer les effets de cette épidémie sur le secteur du tourisme.