01/04/2020 19:31
Jusqu'à 68.184 travailleurs ont perdu leur emploi ou ont été touchés par la pandémie de COVID-19, car de nombreuses entreprises à Hanoï ont été contraintes de réduire leur production ou de suspendre temporairement leurs activités, a annoncé le 1er avril la Confédération municipale du travail.
>>COVID-19 : 600.000 personnes ont perdu leur emploi à Hô Chi Minh-Ville
>>Soutenir les chômeurs touchés par l'épidémie de COVID-19

Plus de 3.000 entreprises à Hanoï ont été gravement touchées par la pandémie de COVID-19.
Photo : VNA/CVN

Les chiffres de la Confédération municipale du travail ont montré qu'au 30 mars, jusqu'à 3.017 entreprises à Hanoï avaient été gravement touchées par la pandémie de COVID-19. Parmi eux, 741 ont été contraintes de suspendre leurs opérations, laissant des dizaines de milliers de travailleurs sans emploi.

Près de 40.000 enseignants et membres du personnel des écoles privées ont également vu leurs revenus baisser en raison de la pandémie.

Afin de soutenir les travailleurs touchés, l'organisation a demandé aux autorités locales de collaborer avec les syndicats d’arrondissements et districts pour les soutenir dans ces circonstances difficiles.

L'organisation a également demandé aux comités permanents d’arrondissements et districts  de coordonner avec les syndicats pour superviser étroitement la mise en œuvre des politiques pour les travailleurs qui avaient perdu leur emploi afin d'éviter que les entreprises profitent de la pandémie pour couper les avantages sociaux et résilier illégalement les contrats de travail.

Elle a chargé les autorités locales d'encourager les propriétaires à réduire ou à exonérer du loyer de maison des travailleurs touchés par le COVID-19.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vivre vert, nouveau mode de vie chez les jeunes Vietnamiens

Le tourisme vietnamien en bonne posture sur son marché national Depuis que la pandémie de COVID-19 a été maîtrisée au Vietnam, le secteur du tourisme, qui a été gravement touché par l’épidémie, a pris des mesures pour se relancer, dans un premier temps, sur le marché intérieur.