04/09/2020 23:51
Le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, a annoncé sur Europe 1 qu'à ce jour, 22 établissements scolaires étaient fermés en France, ainsi qu'une centaine de classes, en raison de cas avérés de COVID-19.
>>Une rentrée scolaire hors normes pour 12,4 millions d'élèves français
>>Ce que l'on sait de la rentrée scolaire

Jean Castex (2e, gauche) et Jean-Michel Blanquer (3e, gauche) visitent une école à Châteauroux, le jour de la rentrée le 1er septembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les fermetures sont au nombre de 10 en métropole et 12 à La Réunion sur un total de 60.000, a précisé le ministère.

De plus, "une centaine de classes" sont fermées, "ça varie évidemment chaque jour", a ajouté M. Blanquer, précisant qu'environ 250 protocoles pour des suspicions de cas étaient déclenchés quotidiennement.

Ces suspicions sont la plupart du temps "liées à des facteurs externes à l'école, avec des personnes qui souvent avaient pu être contaminées avant la rentrée", a-t-il dit.

Le ministère a précisé qu'environ 120-130 classes sont actuellement fermées en raison de cas de COVID, en plus des 22 établissements.

"S'il y a plus de trois cas de COVID ça déclenche la fermeture d'une structure scolaire", a rappelé le ministre.

En dépit de ces fermetures, le ministre a qualifié cette première semaine de rentrée de "plutôt bonne". "Malgré les peurs, tout le monde est rentré et cela me réjouit beaucoup", a-t-il dit.

Interrogé pour savoir si les parents seraient aidés pour la garde de leurs enfants en cas de fermetures massives, il a répondu qu'en cas de "phénomènes amples (de fermeture) dans le futur, on déclencherait un protocole permettant d'aider les familles".

"Mon objectif c'est que les familles ne soient pas perturbées dans leur vie courante", a-t-il assuré. 

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le Vietnam sera le premier candidat à la Lorsque les pays lèveront la fermeture de leurs frontières, le Vietnam sera le premier candidat à la "bulle touristique" internationale grâce à son succès dans le contrôle de l’épidémie.