13/05/2021 17:57
Les autorités de la ville de Dà Nang (Centre) ont décidé de faire de la lutte contre la propagation de la pandémie de COVID-19 une priorité absolue, notamment au sein des zones industrielles et des zones franches.
>>COVID-19 : 21 nouveaux cas détectés dans des zones de confinement
>>COVID-19 : 35 nouveaux cas détectés jeudi matin 13 mai au Vietnam

Dans la cantine du parc industriel de Hoà Khanh, ville de Dà Nang (Centre), les travailleurs sont disposés à manger à distance, séparés par une cloison.
Photo : VNA/CVN

Lors d’une réunion tenue mercredi 12 mai, les autorités de Dà Nang ont décidé de réexaminer toutes les procédures en vigueur et de donner un nouveau tour de vis, de façon à s’assurer que les entreprises opérant dans les zones industrielles et les zones franches ne puissent pas devenir de nouveaux foyers de contamination.

Le président du Comité populaire municipal, Lê Trung Chinh, s’est montré particulièrement impliqué. ''Il faut absolument que la population toute entière prenne le problème à bras-le-corps. Si quelqu’un enfreint les règles en usage au sein des zones d’isolement, les sanctions doivent être aussi sévères qu’immédiates : il en va de la responsabilité des comités populaires des districts et des arrondissements'', a-t-il souligné. 

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

À la découverte de la mangrove de Dông Rui Grâce aux efforts conjugués des autorités et des populations locales, Dông Rui est aujourd’hui la plus belle et la plus vieille mangrove primitive du Nord du Vietnam. Située dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, elle est le meilleur rempart contre l’érosion marine et une extraordinaire source de vie pour les habitants.