16/05/2020 08:11
Depuis février, le monde entier est "instable" en raison du coronavirus. Au Vietnam, le ministère du Plan et de l’Investissement a estimé que l’épidémie affectait directement l’agriculture, l’industrie, la construction, le commerce et les services.
>>Les efforts de contrôle du COVID-19 renforcent la stature du Vietnam auprès des investisseurs
>>Les investisseurs étrangers accordent toujours une grande attention au Vietnam

Les investissements sont immédiatement impactés, réduisant les placements à court et long termes, concernant tout particulièrement les capitaux étrangers et non étatiques. Les investisseurs cessent de chercher de nouvelles opportunités de financement. Aussi, les projets en cours pourraient retarder l’augmentation du capital d’investissement.

Cependant, selon de nombreux experts, l’épidémie offrirait aussi au Vietnam la possibilité d’obtenir davantage de nouveaux projets d’investissement direct étranger (IDE). En effet, de nombreux investisseurs estiment que cette crise sanitaire pourrait favoriser le déplacement des flux de capitaux, des projets d’IDE de la Chine et territoires connexes (Hong Kong, Macao...), en raison des tensions commerciales américano-chinoises. Le total des investissements étrangers injectés au Vietnam depuis le début de l’année au 20 mars a atteint 8,55 milliards d’USD, représentant 79,1% du montant enregistré pendant la même période de l’année dernière.

Malgré le COVID-19, les investisseurs étrangers accordent toujours une attention particulière au Vietnam.
Photo : Danh Lam/VNA/CVN

IDE : une croissance prévue de 5%

Selon un rapport du Département de l’investissement étranger relevant du ministère du Plan et de l’Investissement, au premier trimestre, les organes compétents ont autorisé 758 nouveaux projets cumulant 5,5 milliards d’USD, soit une hausse de 44,8% en un an. Le plus grand, d’un capital de 4 milliards d’USD, concerne la construction d’une centrale électrique au gaz naturel liquéfié dans la province de Bac Liêu (Sud). En outre, 236 projets en opération ont relevé leur investissement initial de 1,07 milliard d’USD, représentant 82% du montant connu pendant la même période 2019. Les apports en capital social et les achats d’actions effectués par les investisseurs étrangers se sont élevés à près de 2 milliards d’USD.

Les capitaux étrangers ont principalement été versés dans la production et la distribution d’électricité (plus de 4 milliards d’USD), l’industrie manufactu-rière (2,72 milliards), le commerce de gros et de détail (682 millions) et l’immobilier (264 millions). Pendant cette même période, le Vietnam a accueilli des investisseurs en provenance de 87 pays et territoires. En tête les Singapouriens avec 4,54 mil-liards d’USD, suivis par les Japonais (846,7 millions) et les Chinois (815,6 millions). Depuis janvier au 20 mars, 55 des 63 villes et provinces vietnamiennes ont drainé des investissements étrangers. Bac Liêu a occupé la première place avec 4 milliards d’USD, devant Hô Chi Minh-Ville (plus d’un milliard), et Tây Ninh (506,8 millions).

Le Dr. Nguyên Duc Thành, ancien directeur de l’Institut de recherche économique et politique du Vietnam, a déclaré que “nous devons identifier la maladie comme un risque majeur, les industries et les différents secteurs doivent accepter les pertes et entreprendre leurs propres mesures”. Un expert économique a également indiqué que les organes compétents devraient stabiliser le  marché, fournir des informations et politiques de soutien dans le but de rassurer les investisseurs. À long terme, les experts de la Banque commerciale par actions d’investissement et de développement du Vietnam (BIDV) prévoient que l’IDE pourrait augmenter de 5% cette année. Toutefois, pour y parvenir, ils estiment qu’il doit y avoir une coordination autour des politiques concernant les lois et les mécanismes d’incitation à l’investissement. En particulier, la loi devrait continuer de garantir les intérêts des investisseurs. La majorité de ceux-ci considèrent cela comme une condition préalable pour choisir le Vietnam.

Une destination idéale pour investir

La communauté internationale apprécie hautement la proactivité et la détermination du Vietnam dans la lutte contre l’épidémie.
Photo : Pham Kiên/VNA/CVN

Le ministère du Plan et de l’Investissement a présenté deux scénarios pour attirer les investissements étrangers en 2020. Si l’épidémie se termine au premier trimestre, le total des investissements étrangers serait de 38,6 milliards USD. Si c’est à la fin du deuxième trimestre, ce chiffre s’élèverait à 38,2 milliards USD. Ces deux prévisions s’avèrent plus élevées que les 38 milliards d’USD en 2019 et très proches de l’objectif initial de 39,6 milliards fixé avant l’épidémie.

À cet égard, le ministère a affirmé que le Vietnam s’était engagé à créer des conditions favorables aux investisseurs. Le pays continue d’œuvrer à l’amélioration de son environnement des affaires afin d’accroître sa compétitivité. En cas d’éradication du nouveau coronavirus, l’IDE devrait atteindre 39,6 milliards USD, selon les estimations de l’Office général des statistiques. Le stock d’IDE devrait se limiter à 2,5 milliards d’USD, soit une baisse de 6,8 points de pourcentage par rapport au scénario sans COVID-19.
L’an dernier, le Vietnam avait attiré plus de 38 milliards d’USD d’IDE, soit une hausse de 7,2% en glissement annuel. Il s’agissait du plus haut niveau jamais enregistré cette dernière décennie.

Même s’il est trop tôt pour mesurer l’impact du coronavirus sur l’économie vietnamienne, il a déjà des conséquences désastreuses sur de nombreux secteurs. L’épidémie affecte direc-tement l’agriculture, l’industrie, la construction, le commerce et les services. Lorsque les secteurs de la production sont touchés, les investissements, notamment ceux des secteurs à capitaux étrangers et non étatiques, en subissent les effets directs. La communauté internationale a salué la détermination du Vietnam dans la prévention et le contrôle de l’épidémie ainsi que sa volonté constante d’améliorer l’environnement des affaires. Malgré les circonstances actuelles défavorables, le pays reste une destination idéale pour les investisseurs étrangers.

En effet, selon le chef du Département de l’investissement étranger du ministère du Plan et de l’Investissement, Dô Nhât Hoàng, les investisseurs étrangers accordent toujours une attention particulière au Vietnam malgré le COVID-19. Une grande entreprise américaine envisage la possibilité d’y réaliser de nouveaux projets, avec un fonds de plusieurs milliards d’USD. En outre, d’autres sociétés des quatre coins du monde souhaitent également venir au Vietnam pour sonder les opportunités dans les secteurs de l’énergie et des infrastructures publiques. L’Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO) a annoncé que 122 entreprises japonaises allaient délocaliser leurs activités de production de la Chine vers le Vietnam. Cela prouve que les études de marché et les opportunités d’investissement au Vietnam ne sont pas interrompues. Le chef du Département général des statistiques, Nguyên Bich Lâm, a prédit que le COVID-19 pourrait accélérer la délocalisation des usines  étrangères de la Chine vers d’autres pays, le Vietnam notamment. Une destination prioritaire qui permet de limiter les risques et de bénéficier de coûts de production bas.
 
Thê Linh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Les destinations touristiques au Vietnam les plus recherchées sur Google Les zones les plus recherchées sont Vung Tàu, Phu Quôc, Quy Nhon, baie de Ha Long, Phong Nha - Ke Bang, parc national de Ba Vi, grotte de Son Doong...