22/05/2021 22:20
Depuis début mai et dans le contexte de l'évolution compliquée du COVID-19, le Centre de direction des transplantations d'organes, les hôpitaux Cho Rây et de l'Université de médecine et de pharmacie de Hô Chi Minh-Ville ont effectué avec succès huit greffes à partir de deux donneurs d'organes en état de mort cérébrale dans la province de Bà Ria-Vung Tàu (Sud).
>>Greffe cardiaque : le patient le plus jeune sort de l’hôpital
>>Nouveaux records dans le domaine des greffes d'organes au Vietnam
>>Une greffe prometteuse pour les gens atteints de cancers du sang

Cérémonie de reconnaissance envers les donneurs d’organes, le 19 mai.

Le 16 mai, après un accident de la circulation, N.T.T, 41 ans, habitant de la province de Bà Ria-Vung Tàu, a subi un traumatisme crânien entraînant sa mort cérébrale. Ses proches ont décidé de faire don de ses organes afin de sauver des vies.

Après avoir reçu des informations de l'hôpital de Bà Ria, province de Bà Ria-Vung Tàu, dans la nuit du 16 mai, les médecins de l'hôpital Cho Rây ont rejoint au plus vite Vung Tàu pour réceptionner les organes du donneur. Avec le soutien des forces de police de la circulation de Bà Ria-Vung Tàu et de Hô Chi Minh-Ville, les organes (un cœur, une foie et deux reins) ont été transportés très rapidement et en toute sécurité à l'hôpital Cho Rây en vue d’être transplantés.

Auparavant, le 2 mai, T.T.P (24 ans, habitant également dans la province de Bà Ria-Vung Tàu) a eu un grave accident de la route. Malgré les efforts des médecins de l'hôpital de Bà Ria, il est tombé dans un état de mort cérébrale. Exécutant son testament, la famille a contacté le centre de coordination de transplantation d'organes de l'hôpital Cho Rây pour faire don de ses organes.

Générosité du donneur et de sa famille

Le 4 mai, des médecins de l'hôpital Cho Rây se sont rendus à l'hôpital de Bà Ria pour effectuer une intervention chirurgicale visant à prélever le cœur, le foie et deux reins du donneur. Le transport des organes a été facilité par la police de la circulation jusqu'à Hô Chi Minh-Ville. En moins d’une heure, les organes ont parcouru plus de 120 km de Bà Ria-Vung Tàu à l'hôpital Cho Rây et à l'Université de médecine et de pharmacie de Hô Chi Minh-Ville pour être greffés.

Les médecins prélèvent des organes.

Lors de la cérémonie de reconnaissance des donneurs d’organes et leurs familles, le Dr Nguyên Tri Thuc, directeur de l'hôpital Cho Rây, a expliqué que le premier et le plus important facteur de succès de chaque greffe d'organes est la générosité du donneur et de sa famille. Après cela, l'équipe médicale et la police de la circulation jouent un rôle central dans le transport et la transplantation des organes. En effet, grâce à la participation de la police, le temps de transport des organes est considérablement raccourci. "Au cours des deux dernières réceptions et greffes d'organes, nous avons mobilisé environ 200 personnes qui ont travaillé ensemble harmonieusement", a déclaré M.Thuc.

Le Dr Nguyên Tri Thuc a également souligné : "Malgré la situation de l'épidémie de COVID-19, dans certaines localités, la coordination entre les unités compétentes pour l'ensemble du processus de don d'organes est excellente. Elles assurent notamment les procédures de sécurité sanitaire pendant le transport des organes. Dans un proche avenir, le centre de coordination des transplantations d'organes proposera au ministère de la Santé et au ministère de la Sécurité publique de signer un accord visant à une mobilisation encore plus rapide pour améliorer le transport des organes afin de garantir le bon déroulement des opérations de transplant".
 
Texte et photos : Quang Châu/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

À la découverte de la mangrove de Dông Rui Grâce aux efforts conjugués des autorités et des populations locales, Dông Rui est aujourd’hui la plus belle et la plus vieille mangrove primitive du Nord du Vietnam. Située dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, elle est le meilleur rempart contre l’érosion marine et une extraordinaire source de vie pour les habitants.