15/07/2020 17:38
La pandémie de COVID-19 a anéanti près de 85.000 milliards de roupies, soit 5,87 milliards d'USD des recettes touristiques de l'Indonésie jusqu'à présent cette année, forçant les associations professionnelles à demander au gouvernement d’accorder un plan de relance économique plus élevé pour l’industrie sans fumée du pays.
>>L'Indonésie va participer au programme ASEAN Online Sale Day 2020

Un site touristique en Indonésie.
Photo : vietnamplus/CVN

L'industrie de l'hôtellerie et de la restauration a perdu près de 70.000 milliards de roupies de revenus, les voyages d'agrément ayant complètement cessé, tandis que le secteur d'aviation et les agences de voyage ont perdu 15.000 milliards de roupies de revenus, selon les données de l'Association des hôtels et restaurants indonésiens (PHRI).

Selon le président du PHRI, Hariyadi Sukamdani, 2.000 hôtels et 8.000 restaurants ont fermé au cours des trois premiers mois lors de la propagation de l'épidémie de COVID-19, qui a commencé en mars en Indonésie.

Lors d’une réunion de la Chambre basse du Parlement indonésien du 14 juillet, Hariyadi Sukamdani a déclaré que les incitations fiscales du gouvernement n'étaient pas une mesure efficace pour relancer le tourisme, ajoutant que de nombreux travailleurs du secteur touristique ne pouvaient pas accéder au programme de cartes de pré-emploi du gouvernement.

Les banques devront prolonger le programme de restructuration de la dette et fournir des prêts de fonds de roulement pour sauver les entreprises du secteur touristique, a-t-il déclaré.

De janvier à mai, l'Indonésie n'a enregistré que 2,9 millions de touristes étrangers, soit une baisse de 53,56% par rapport à la même période de l'an dernier, selon l'Agence centrale des statistiques (BPS) de l'Indonésie.

Le gouvernement a alloué 695.200 milliards de roupies du budget d'État pour stimuler le système de santé et soutenir l'économie au milieu de la pandémie de coronavirus. Cependant, les associations d’entreprises et les économistes ont ouvertement critiqué le lent décaissement des mesures de relance, qui, selon eux, risqueraient de se redresser dans la plus grande économie de l’Asie du Sud-Est.

Le secteur touristique a été abandonné par le gouvernement car les mesures de relance visant à secourir les entreprises n'étaient pas encore arrivées après trois mois de pandémie, a déclaré le vice-président de la Chambre de commerce et d'industrie indonésienne (Kadin),  Kosmian Pudjiadi.

Les entreprises liées au tourisme feraient faillite d'ici la fin de l'année si le gouvernement et les banques n'étaient pas en mesure de fournir les injections de liquidités indispensables aux entreprises et de stimuler la demande des consommateurs pour la survie des entreprises tout au long de la pandémie, a-t-il ajouté.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Will Phap, le vlogger français à Hanoï

Hanoï : 1,2 million de touristes en juillet Selon le Service du tourisme de Hanoï, la ville a attiré en juillet près d’1,2 million de visiteurs, soit une hausse de 51,2% par rapport au mois précédent.