27/07/2021 20:15
Entre 06h00 et 19h00 ce mardi 27 juillet, le Vietnam a détecté 5.149 nouveaux cas, portant à 7.913 le nombre de cas comptabilisés en 24h.
>>HCM-Ville doit mobiliser toutes ses ressources pour contrôler l’épidémie
>>COVID-19: le total s'établit à 109.111 cas confirmés

Prélèvement des échantillons pour tester le COVID-19 pour les personnes qui se rendent à l'Hôpital pulmonaire de Hanoï du 6 au 25 juillet.
Photo : VNA/CVN

Parmi 7.913 nouveaux cas, deux sont exogènes, Hô Chi Minh-Ville a recensé 6.318 cas et Hanoï, 23.

1.602 patients ont été déclarés guéris portant le total de guérisons à 22.946.

Depuis le début de la pandémie, le pays a diagnostiqué 114.260 porteurs du Sars-CoV-2.

Le total s'établit désormais à 114.260 cas de COVID-19, dont 2.203 cas importés et 112.057 cas d'infection locale. Le nombre de contaminations depuis le début de la quatrième vague du coronavirus le 27 avril se chiffrait à 110.487 dont 20.172 patients annoncés guéris.

À ce jour, plus de 4,74 millions de doses de vaccins contre le COVID-19 ont été administrées au Vietnam. Plus de 423.000 personnes ont reçu la deuxième injection.

Sept localités : Yên Bai, Quang Tri, Diên Biên, Hai Duong, Quang Ninh, Bac Kan, Nam Dinh ont dépassé 14 jours sans aucune nouvelle infection.

Dix villes et provinces n'ont enregistré aucune nouvelle infection secondaire : Lào Cai, Ninh Binh, Kon Tum, Hà Giang, Phu Tho, Son La, Lai Châu, Hoa Binh, Tuyên Quang, Thai Nguyên.

Le ministère de la Santé a demandé à chaque personne de respecter strictement  le message dit des "5K" : Khâu trang (Masque), Khu khuân (Désinfection), Khoang cach (Distance), Không tu tâp (Sans rassemblement) et Khai bao y tê (Déclaration médicale).

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.