15/06/2021 08:27
Le Vietnam a enregistré 71 nouveaux cas de COVID-19, dont un cas importé, mis en quarantaine dès son arrivée à Tây Ninh (Sud), selon le bilan actualisé à 6 h mardi, le 15 juin, par le ministère de la Santé.
>>COVID-19 : le total s’établit à 10.810
>>Le Vietnam confirme deux décès supplémentaires
>>Cent nouveaux cas confirmés dans le bilan actualisé à 12h00 du 14 juin

Prise de tests pour le dépistage du coronavirus, le 14 juin à Nghê An (Centre).
Photo : VNA/CVN

Parmi les 70 nouveaux cas de transmission locale du virus, 23 ont été recensés à Hô Chi Minh-Ville, 28 à Bac Giang, et 19 à Bac Ninh.

Parmi les nouvelles contaminations, 69 ont été détectées dans des zones de quarantaine ou confinées. Mardi matin 15 juin, le pays a confirmé 10.881 cas de coronavirus, dont 4.236 guéris et 61 décès. Sur le total, il y a 7.668 cas détectés lors de la 4e vague épidémique qui se déclare depuis le 27 avril.

Vingt trois localités : Yên Bai, Quang Ngai, Đông Nai, Quang Ninh, Quang Nam, Quang Trị, Thua Thiên- Huê, Nam Dinh, Hoa Bình, Tuyên Quang, Sơn La, Ninh Biinh, Thanh Hoa, Thai Nguyên, Hung Yên, Hai Phong, Tây Ninh, Gia Lai, Bac Liêu, Đien Biên, Đak Lak, Đông Thap, Tra Vinh ont atteint 14 jours sans aucune nouvelle infection.

Parmi les patients encore sous traitement dans des hôpitaux, 431 ont été testés négatifs au virus SRAS-CoV-2 une fois, 72 deux fois et 73 trois fois.

Le ministère de la Santé demande à la population de continuer à respecter strictement le message 5K : "Khâu trang" (masque), "Khu khuân" (désinfection), "Khoang cach" (distance), "Không tu tâp" (pas de rassemblements),  "Khai bao y tê" (déclaration de l'état de santé).

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.