11/01/2019 17:24
Avec une équipe bis sans Lionel Messi, le FC Barcelone a perdu contre Levante (2-1), jeudi 10 janvier en 8es de finale aller de Coupe du Roi, mais Philippe Coutinho a transformé un penalty tardif pour préserver les chances de qualification du quadruple tenant du titre.
>>Coupe du Roi espagnol: le Real retrouve l'envie avec Solari
>>Espagne: Piqué et Dembélé donnent la Supercoupe au FC Barcelone

Duel entre le Barcelonais Ousmane Dembélé (gauche) et Erick Cabaco de Levante, lors de la dernière confrontation en Liga, le 6 décembre 2018 à Valence. Photo: AFP/VNA/CVN

Brouillon sans Messi, Luis Suarez, Gerard Piqué ni Jordi Alba, le Barça a été longtemps dépassé au stade Ciutat de Valencia, encaissant des buts d'Erick Cabaco (4e) et Borja Mayoral (18e).

Et il a fallu de multiples sauvetages du portier blaugrana Jasper Cillessen pour éviter un score plus lourd, avant un penalty obtenu par Denis Suarez et transformé par le Brésilien Coutinho (85e), pourtant passé à côté de son match jusque-là.

Avec ce petit but inscrit à l'extérieur et l'ensemble de leurs forces au match retour, les Catalans peuvent garder l'espoir de renverser la situation au Camp Nou la semaine prochaine.

Mais cette défaite place l'équipe d'Ernesto Valverde sous pression pour tenter de réussir la passe de cinq en fin de saison dans cette compétition où le Barça détient le record du nombre de victoires (30 au total).

En creux, cette rotation profonde de l'effectif catalan a confronté le leader de la Liga à ses lacunes: alors que l'attaquant Munir, libre en fin de saison, a été écarté du groupe pour avoir refusé de prolonger, les solutions offensives ne sont pas légion quand Suarez n'est pas là au poste d'avant-centre.

Dembélé trop isolé 

Inhabituellement aligné en pointe, l'ailier français Ousmane Dembélé a peiné à s'extraire du marquage adverse et, trop isolé, il a été maladroit sur ses quelques occasions (20e, 72e, 82e, 88e).

Quant au Brésilien Philippe Coutinho, recruté à prix d'or (160 millions d'euros bonus compris) il y a un an, il a traîné sa misère toute la rencontre, perdant quasiment tous les ballons qu'il a négociés... Jusqu'au penalty qui sauve son bilan.

Tout le contraire de l'efficacité des attaquants de Levante: le club valencien a ouvert le score sur une tête de Cabaco (4e) libre de tout marquage sur un coup franc excentré. Et Mayoral, prêté par le Real Madrid, s'est fait une joie de punir le grand rival barcelonais d'un joli tir croisé à angle fermé (18e).

Le seul joueur du Barça à avoir été niveau ? Cillessen, dont les multiples parades ont maintenu le navire catalan à flot (6e, 12e, 40e, 64e).

Mais le portier néerlandais a été moins inspiré sur une image insolite qui a aussitôt fait les délices des réseaux sociaux: il s'est roulé grossièrement au sol sur un contact peu évident, imité de manière synchrone par son capitaine Sergio Busquets.

Pour le Séville FC, en revanche, la soirée a été plus tranquille. Le club andalou, l'une des équipes en forme de la Liga, est allé s'imposer à Bilbao (3-1), mettant un pied en quarts grâce notamment à un nouveau but du Français Wissam Ben Yedder.

Au stade San Mamés, les Sévillans se sont imposés sur des buts de Nolito (6e), André Silva (53e) et Ben Yedder d'une frappe en pivot (77e), soit son 16e but cette saison toutes compétitions confondues. Mikel San José avait brièvement égalisé pour les Basques (49e).
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Faire de Sun World Bà Nà Hills une destination du monde Le Comité populaire de Dà Nang (Centre), Sun Group et les services compétents viennent de célébrer le 10e anniversaire du fonctionnement officiel du télécabine Bà Nà - Suôi Mo (lundi 25 mars).