24/03/2016 17:27
Le cinéma vietnamien a été mis à l’honneur de la Berlinale 2016, grâce au court métrage intitulé Another City du jeune Pham Ngoc Lân. Cette unique production vietnamienne peut se vanter d’avoir été retenue parmi les 26 films en compétition pour l’Ours d’or.
>>Cinéma : le Vietnam participe au "Locations Show" en Inde
>>Le tournage de Kong : Skull Island à partir du 23 février au Vietnam

La 66e édition du Festival international du film de Berlin (Berlinale) s’est tenue du 11 au 21 février dernier dans la capitale allemande. Plus de 430 films se sont affrontés dans 12 catégories.

Le réalisateur Pham Ngoc Lân (4e à gauche) et des membres de l’équipe de production du film Another City à la Berlinale 2016. Photo : Archives/CVN

Another City (Une autre ville) du jeune réalisateur vietnamien Pham Ngoc Lân était en lice pour remporter la plus prestigieuse récompense de ce festival : l’Ours d’or. L’année dernière, le film Cha và con và... (Père, enfant et...) d’un autre réalisateur vietnamien, Phan Dang Di, avait lui aussi eu le privilège de concourir pour l’Ours d’or.

Pham Ngoc Lân est originaire de Hanoi, mais ce cinéaste n’est pourtant pas un inconnu de la scène internationale. Son documentaire The Story of Ones, sorti en 2011, a été projeté dans plusieurs festivals, dont celui du Visions du Réel (Suisse), les Rencontres Internationales (France), le CPH-DOX (Danemark) ou encore au Musée métropolitain de la photographie (Tokyo).

Dans la peau de trois jeunes citadins

Another City a été réalisé grâce au soutien financier de trois studios cinématographiques  du Vietnam : les Rencontres d’Automne, Hanoi Doclab, et Le Centre de développement des jeunes talents du cinéma TPD. «Il s’agit du premier film vietnamien qui reçoit trois aides de ce type», a précisé Pham Ngoc Lân.

Durant 25 minutes, ce film relate la vie de plusieurs jeunes citadins. Une veuve à perruque, un homme attristé sous des lumières scintillantes, et une femme occupée à nettoyer sa robe de mariée entachée de vomi. L’intrigue du court métrage mêle le destin des trois protagonistes dans un monde asiatique urbain en perpétuel mouvement.

L’affiche du court-métrage Another City de Pham Ngoc Lân. Photo : TT/CVN

Mais pour l’anecdote, le conte de fée berlinois a failli ne jamais se réaliser. «Ce film a été terminé et envoyé à Berlin avec dix jours de retard par rapport au délai fixé. Heureusement, six jours plus tard, nous avons appris notre participation, et c’était une très bonne nouvelle», a expliqué Pham Ngoc Lân. Another City a eu la chance de bénéficier de huit séances de projection à la Berlinale 2016. Il s’agit d’un record pour la catégorie du court métrage.

Avant la remise des prix, Another City a tapé dans l’œil de plusieurs spécialistes du cinéma international. Pyo Luong, membre du jury du festival du film de Singapour, l’avait même désigné comme un prétendant sérieux pour remporter l’Ours d’or.

Le cinéma vietnamien mis en lumière

En outre, le jeune réalisateur Pham Ngoc Lân a été interviewé par la télévision culturelle franco-allemande Arte pour présenter son œuvre. Et cette production vietnamienne a encore fait parler d’elle. La chaîne a en effet montré son envie d’acheter les droits nécessaires pour la diffusion du film.

Le Festival international du film de Berlin offre de grandes opportunités aux cinéastes et aux réalisateurs vietnamiens. Ces dernières années, de nombreux films du pays ont participé à ce festival de renom. Nous pouvons citer Hotboy nôi loan, Câu chuyên vê thang cuoi, Cô gai diêm và con vit, du réalisateur Vu Ngoc Dang. Il a été présenté sous le titre anglais de Lost in Paradise (Perdu au paradis). Ce film a été en compétition dans la catégorie «Panorama» réservée aux œuvres attrayantes de réalisateurs prometteurs lors de la Berlinale 2012.

Nuoc 2030 (Eau 2030) de Nguyên Vo Nghiêm Minh a quant à lui eu le mérite de faire partie de la sélection Panorama de la Berlinale 2014. Il a fait partie d’une sélection de 36 films venant de 29 pays différents. Et hormis un film japonais sur le séisme et le tsunami de mars 2011, il n’y a que Nuoc 2030 qui a traité spécifiquement de la question du changement climatique. N’oublions pas non plus de citer le long métrage Cha và con và... du réalisateur Phan Dang Di, qui figurait parmi les 19 meilleurs films pour l’Ours d’or l’édition précédente.

Berlinale, un festival prestigieux

Créée en 1951, la Berlinale est non seulement l’événement culturel le plus important de la capitale allemande, mais il est aussi un grand rendez-vous cinématographique à l’échelle internationale.

Plus de 19.000 professionnels, de 120 pays, y participent chaque année en février. Et n’oublions pas non plus les 4.000 journalistes spécialisés. Avec le Festival de Cannes en mai, les Oscars en mars, Venise en septembre, la Berlinale est l’un des quatre festivals cinématographiques les plus importants du monde.
 
Thuy Hà/CVN
 


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.