17/12/2018 08:45
Deux mois après des violences qui avaient conduit à l'annulation de plusieurs scrutins des municipales du 13 octobre, la reprise de ces élections locales a été marquée par de nouveaux incidents, notamment à Grand-Bassam et Port-Bouët, malgré un déploiement massif des forces de l'ordre.
>>Côte d’Ivoire: le gouvernement renforce la lutte contre l’orpaillage illicite
>>Côte d'Ivoire: lancement des travaux du quatrième pont d'Abidjan

Un bureau de vote endommagé à Grand-Bassam, le 16 décembre.
Photo: AFP/VNA/CVN

L'enjeu politique est faible pour ces scrutins partiels, qui ne modifieront pas l'équilibre issu du scrutin du 13 octobre, largement remporté par le parti présidentiel RHDP, mais où le principal parti d'opposition, le PDCI, avait fait un bon score. Ces élections avaient été marquées par des violences ayant fait au moins cinq morts et des accusations de fraudes dans une centaine de sites, à deux ans de la prochaine élection présidentielle, déjà dans toutes les têtes.

À Grand-Bassam (30 kilomètres d'Abidjan), épicentre de ces troubles post-électoraux, un commando d'hommes armés non identifiés a fait irruption vers 17 heures (locales et GMT) dans deux centres de vote voisins et saccagé les urnes. Les forces de l'ordre, pourtant présentes sur place, ont laissé faire, selon plusieurs témoins. Un cameraman de la Radio-télévision ivoirienne a été "frappé" et son matériel "endommagé", a indiqué le rédacteur en chef de la station publique Adama Kone.

Des journalistes de l'AFP ont pu voir de nombreuses urnes brisées et des bulletins de vote répandus à terre dans les bureaux de vote du Collège moderne et de Bassam-1. Deux autres bureaux de vote ont été attaqués dans des conditions similaires, selon des sources concordantes. Ces bureaux de vote sont situés dans le quartier colonial France, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, un quartier traditionnellement favorable au maire sortant et candidat du PDCI George Ezaley.

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’histoire de l’ao dài a son musée privé

ASEAN: la connexion des patrimoines régionaux à l’ère numérique au cœur d’une conférence L’ASEAN est célèbre pour ses nombreux patrimoines naturels et culturels qui sont devenus des destinations attrayantes au niveau mondial. Dans le contexte de développement technologique rapide, la connectivité et la promotion des valeurs patrimoniales dans la région poseront les bases d’un développement durable du tourisme.