20/04/2020 17:02
En raison de la pandémie de COVID-19, de nombreuses activités sociales sont à l’arrêt. Face à cette situation, les hôpitaux de Hô Chi Minh-Ville doivent renforcer le rôle des médecins de famille au profit des personnes âgées afin de minimiser la propagation de cette épidémie.
>>COVID-19 : la distanciation sociale, la clé de la réussite

Un médecin de l’hôpital Thông Nhât à Hô Chi Minh-Ville examine un patient âgé à son domicile.

Dans l’après-midi du 13 avril, le médecin Nguyên Minh Quân de l’hôpital Thông Nhât et son infirmier se rendent chez Quach Van Cu, 92 ans. Ce patient est soigné par l’hôpital Thông Nhât et souffre de maladies chroniques. Après l’avoir ausculté, le docteur Quân lui prescrit une ordonnance et explique à ses proches comment le soigner. "M. Cu souffre d’hypertension artérielle, de troubles de l'équilibre, d’hypertrophie bénigne de la prostate, de problèmes cardiaques et de dyslipidémie. Vu son grand âge, il a des difficultés pour se déplacer. Heureusement, sa famille l’a inscrit au service de visite médicale à domicile. Pour les personnes âgées comme M. Cu, c'est une bonne chose", a déclaré Quân.

Le docteur Quân s’est ensuite rendu dans l’arrondissement de Tân Binh pour assister Cao Thi Lan (75 ans). Cette dernière souffre d’un ulcère gastroduodénal et s'est récemment cassé le col du fémur, rendant tout déplacement impossible. Sa fille, Mme Mai, a contacté ce service afin que les médecins puissent lui rendre visite. "À chaque fois que j'emmène ma mère à l’hôpital pour un examen médical, c'est toujours compliqué. Nous patientons longtemps avant d’être pris en charge. De plus avec cette pandémie, nous ne nous sentons pas en sécurité" a témoigné Mme Mai.
 
D’après le docteur Nguyên Minh Quân, la visite médicale à domicile a été mise en œuvre en 2015. "L'hôpital Thông Nhât est considéré comme le plus grand centre de gériatrie du Sud. La majorité de nos patients sont des séniors qui ont du mal à se déplacer et leurs déplacements dépendent de leurs proches. Étant donné la crise sanitaire actuelle, ce service s’avère d’autant plus indispensable".

Un besoin salué par les seniors et qui connaît une augmentation de 30 à 40% en cette période de COVID-19. L’établissement hospitalier Thông Nhât compte environ 20 médecins en charge des examens médicaux à domicile et ses effectifs pourraient s’accroître en fonction de la demande.

Minimiser le risque de contagion

Ces derniers jours, les informations anxiogènes sur la pandémie et la directive N°16 du Premier ministre sur la "distanciation sociale" ont inquiété Nguyên Thi Bich, 70 ans. Elle a du diabète et souffre de l'hypertension artérielle. À la suite des recommandations de son petit-fils, Mme Bich a décidé d’utiliser le service de médecin de famille. "Rapidement, les médecins sont venus me voir et comme je bénéficie d’une assurance santé, j'ai évité toutes les démarches de l’hôpital. Je suis très reconnaissante de cette politique humanitaire", a déclaré émue, Mme Bich.

Le docteur Hoàng Van Dung, de l’Hôpital de l’arrondissement de Thu Duc, a annoncé que d’après les directives du Service de la santé de Hô Chi Minh-Ville, l'hôpital a mis en œuvre un programme dédié aux personnes âgées de 60 ans et plus depuis le 1er avril. Par conséquent, sur la base du système de gestion des patients, l’hôpital a établi une liste des patients âgés de 60 ans ou plus pour leur proposer ce service. Toutes les prestations prises en charge par les assurances santé pour les examens à domicile sont les mêmes que pour celles effectuées à l'hôpital.

Selon le docteur Dung, à cause de leur système immunitaire fragile, les seniors présentent un risque plus élevé d'infection du virus. La visite à domicile est la solution la plus adaptée pour protéger les personnes âgées contre cette terrible pandémie de COVID-19.

Texte et photo : Quang Châu/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Quang Ninh présente de nombreux programmes de relance touristique Les programmes de relance touristique de Quang Ninh (Nord) 2020 s’avèrent efficaces dès le premier mois de mise en œuvre, le nombre de touristes nationaux augmentant progressivement.