08/04/2020 22:01
Alors que la pandémie de coronavirus gagne du terrain, la Compagnie générale de confection 10 se lance dans la production de masques. Elle a reçu une importante commande de 400 millions de masques médicaux, d'une valeur de 52 millions d'USD, soit 30% du chiffre d'affaires prévisionnel pour cette année de la société.
>>Les masques de protection montent sur le trône à Hanoï
>>La République de Corée offre des masques médicaux aux travailleurs vietnamiens
>>Les masques médicaux doivent aller en priorité au personnel de santé

Production de masques dans la Compagnie générale de confection 10.
Photo : VNA/CVN

''Dans le contexte de chute des commandes à cause du COVID-19, notre société s’est tournée momentanément vers la production de masques'', a informé mardi 7 avril Thân Duc Viêt, chef de la Compagnie générale de confection 10 (May 10), lors d'une réunion avec le secrétaire du Comité du Parti de Hanoï, Vuong Dinh Huê.

Le directeur général de May 10 a ajouté qu'un partenaire américain lui avait également commandé 20 millions de masques en tissu et un autre allemand, 2 millions de masques en tissu et 6 millions de masques médicaux.

En raison de la pandémie, l'entreprise fait face à une baisse des commandes estimée à 30% en avril et 60% en mai et juin. Pour y remédier, elle s'est mise à la production de masques afin de répondre à la demande nationale et à l'exportation. Le mois dernier, May 10 a fabriqué 5 millions de masques en tissu, générant un chiffre d'affaires de 35 milliards de dôngs. Elle devrait lancer le 15 avril sa marque de masques M10 Pro.

À cette occasion, la société a offert aux habitants de Hanoï 10.000 masques en tissu qu'elle a fabriqués. 
Diêu Thúy/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Des circuits au départ et à destination des Des circuits de visite sont organisés depuis novembre par Saigontourist Travel. Les programmes amènent les voyageurs dans des localités non infectées par le COVID-19, dans le Sud mais aussi le Nord du pays.