15/03/2020 14:33
La chanson Ghen Cô Vy est en train de devenir un tube populaire visionné plusieurs millions de fois sur YouTube, grâce notamment à la chorégraphie de Quang Dang. Le Courrier du Vietnam a eu un entretien avec ce jeune danseur talentueux à propos du phénomène.
>>Coronavirus : quand la chanson Ghen Cô Vy crée la fièvre

Quang Dang (centre) a créé une danse phénoménale sur la prévention du coronavirus, inspirée de la chanson "Ghen Cô Vy" (Le Coronavirus jaloux).
Photo : Quang Châu/CVN

Ghen Cô Vy a inspiré Quang Dang qui a inventé tout de suite une danse entêtante rappelant les gestes à adopter pour se protéger du coronavirus. Et comme la chanson, la chorégraphie s’est propagée plus vite que le virus lui-même. L’œuvre est un tel succès qu’elle est même devenue un challenge de danse sur la plateforme de partage de vidéos TikTok, sous le hashtag #ghencovychallenge. Une initiative saluée par l’UNICEF. "Nous sommes complètement sous le charme de cette danse du lavage de mains du Vietnamien Quang Dang", a partagé le 4 mars l’organisation sur sa page Facebook.

D’où vous est venue l’idée de créer une telle chorégraphie ?

Quang Dang (centre), un jeune danseur vietnamien très connu.
Photo : Quang Dang/CVN

L’Institut national de la santé au travail et de l’environnement (NIOEH), relevant du ministère vietnamien de la Santé, a fait mouche avec la chanson Ghen Cô Vy ("Le Coronavirus jaloux"), une espèce de jingle accrocheur, afin de sensibiliser la population à la protection contre le coronavirus. On m’a par la suite envoyé le morceau en vue d’une diffusion et d’une propagation plus efficaces du message.
Après discussion, nous avons décidé de lancer un challenge de danse pour Ghen Cô Vy. J’en ai choisi un segment sur lequel j’ai créé une suite de mouvements simples et amusants que nous avons diffusé sur les réseaux sociaux.

Dans le même temps, TikTok a également pris connaissance du clip et a demandé à le publier sur sa plateforme. Je dois dire sincèrement que je ne m’attendais pas à ce qu’il se diffuse aussi rapidement.

Quang Dang (jacket jaune) a créé une très efficace chorégraphie sur le lavage de mains.
Photo : QD/CVN

Que pensez-vous du fait que votre tube a été présenté par l’animateur John Oliver dans son show "Last Week Tonight" diffusé sur la chaîne HBO ?

"Le Vietnam a fait une chanson qui rappelle les gestes à adopter pour se protéger du coronavirus, et ça cartonne !", s’est réjoui John Oliver. C’était vraiment inattendu et incroyable ! Je n’aurai jamais imaginé que le morceau et le clip, dont la cible de départ est la communauté vietnamienne, notamment les jeunes, se retrouveraient sur une chaîne de télévision américaine, propulsés sur le devant de la scène internationale. Je suis donc très heureux et fier lorsqu’un tube vietnamien franchit les frontières nationales et devient aussi connu.

Quel est votre prochain projet ? Avez-vous l’intention de créer d’autres danses pour sensibiliser le public à différentes questions d’actualité ?

Pour le moment, je cherche à diffuser cette danse du lavage de mains aux plus de personnes possibles. Je n’ai pas encore de nouveau projet. Je reste toujours "sous le choc" devant les changements survenus dans ma vie suite au succès inattendu de la chorégraphie. De plus, grâce à son fort rayonnement en cette période difficile, je me rends compte que nous devons être encore plus responsables vis-à-vis de la société. Ainsi, la bonne volonté, c’est agir par devoir pour aider les gens à mieux comprendre les problèmes de la société ainsi qu’à diffuser des images positives.

La danse est un tel succès qu'elle est devenue un challenge de danse sur TikTok.
Photo : Truong Trân/CVN

En l’occurrence, la chorégraphie, dans les premiers temps, ne disposait que de mouvements assez simples. Par la suite, sur recommandations du ministère de la Santé, j’y ai introduit les gestes à adopter pour se protéger du coronavirus telles que se laver les mains et agir correctement. Je me suis rendu compte qu’en tant qu’artistes, nous devons être responsables d’une diffusion précise de l’information. C’est primordial.       

Que pensez-vous des Vloggers ou Youtubers vietnamiens qui sont également en train de créer et chanter de nouvelles chansons contre le COVID-19 ?

Si ces œuvres musicales sont aussi positives dans le sens où elles aident le public à s’en souvenir facilement à la fois au niveau des paroles, des gestes, des mouvements de danse, ainsi que des informations et des messages qu’elles apportent, alors force est de constater que le recourt à l’art pour améliorer les connaissances sur l’épidémie est une excellente mesure, une action pratique, significative et surtout très efficace.

La danse "Ghen Cô Vy" de Quang Dang interprétée par des jeunes de l'Agence Vietnamienne d'Information. 
Photo : Minh Công/CVN

Quel message souhaitez-vous transmettre aux jeunes ?

Je souhaite que les habitants, notamment les jeunes et les enfants, aient l’habitude de régulièrement se laver les mains et de prendre des mesures préventives face au COVID-19. Il est également nécessaire que tout le monde mette à jour les vraies informations sur la situation épidémique pour éviter toutes inquiétudes et perturbations inutiles au sein de la société.

Propos recueillis par Quang Châu/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Une Le district montagneux de Huong Hoa, province de Quang Tri, au Centre, s’attèle à un projet de taille : devenir une terre de floriculture et attirer les touristes. Créer une "mini Dà Lat" en somme, un surnom dont on l’affuble déjà !