21/02/2020 15:13
L'apparition de nouveaux cas de contamination au coronavirus en République de Corée, en Iran, ainsi que dans des hôpitaux et prisons chinoises, relance vendredi 21 février les inquiétudes sur la propagation d'une épidémie qui a déjà fait plus de 2.200 morts.
>>L'inquiétude monte au Japon et en République de Corée, optimisme en Chine
>>COVID-19 : des passagers du paquebot débarquent au Japon, plus de 2.000 morts en Chine

Des agents sanitaires prennent la température des passagers débarqués du navire de croisière Diamond Princess, le 21 février à Yokohama, au Japon.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle désormais la communauté internationale à "frapper fort" sans attendre contre ce virus qui a contaminé plus de 75.000 personnes en Chine et 1.100 ailleurs dans le monde.

Car si le nombre de nouveaux cas quotidiens en Chine avait baissé durant quatre jours consécutifs, il est reparti à la hausse (à au moins 889 contre 673 la veille), a annoncé vendredi 21 février la Commission nationale (ministère) de la Santé.

Autre motif d'inquiétude : des dizaines d'infections ont été annoncées dans deux hôpitaux de Pékin, et plus de 400 dans des prisons du pays, dont au moins 200 dans un seul établissement pénitentiaire.

La Chine a pourtant placé de facto en quarantaine des dizaines de millions de personnes dans la province du Hubei (centre) et dans son chef-lieu Wuhan - épicentre de l'épidémie-, et de nombreux Chinois restent cloîtrés chez eux en raison de mesures de confinement ailleurs dans le pays.

Plusieurs États ont par ailleurs interdit l'entrée des voyageurs en provenance de Chine et de nombreuses compagnies aériennes ont suspendu leurs vols vers le pays.

Sans que ces restrictions n'empêchent l'émergence de nouveaux cas hors de Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), avec 11 décès jusqu'à présent.

Secte chrétienne

Les autorités sud-coréennes ont ainsi annoncé vendredi 52 nouveaux cas de contamination par la maladie Covid-19, portant à 156 le total national.

Des agents sanitaires vaporisent du désinfectant devant l'entrée de "l'Eglise Shincheonji de Jésus", une secte chrétienne, le 21 février à Daegu, en République de Corée.
Photo : AFP/VNA/CVN

Sur ce nombre, plus de 80 sont des fidèles de "l'Eglise Shincheonji de Jésus", une secte chrétienne située dans la ville de Daegu (Sud-Est), a déclaré le Centre coréen de contrôle et de prévention des maladies.

Une femme de 61 ans, qui ignorait avoir contracté la pneumonie virale, leur aurait transmis le virus, notamment en assistant à des offices religieux.

Le maire de Daegu (2,5 millions d'habitants) a invité la population à rester chez elle. Vendredi 21 février, un grand nombre d'habitants de la ville portaient un masque dans les rues pour se protéger de toute contamination potentielle.

Jeudi 20 février, l'Iran a de son côté confirmé trois nouveaux cas, au lendemain de l'annonce de la mort de deux hommes âgées dans la ville de Qom (150 km au Sud de Téhéran).

L'Irak voisin, inquiet, interdit désormais aux Iraniens l'entrée sur son sol et à ses ressortissants de se rendre en République islamique.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Mót Hôi An : quand jus de citron rime avec tourisme local Si le jus de citron est une boisson bien ordinaire, le restaurant Mót à Hôi An en a créé sa propre recette pour devenir une des adresses les plus fréquentées de cette vieille ville de la province de Quang Nam (Centre).