21/08/2020 20:45
Le ministère de la Santé a annoncé l’arrêt des visites aux patients hospitalisés dans certaines unités des hôpitaux publics afin de limiter la propagation du COVID-19 après que le pays a été témoin des cas d’infection dans les hôpitaux qui ont entraîné des décès.
>>L’épidémie de COVID-19 reste complexe mais sous contrôle
>>Coronavirus : le Vietnam passe la barre des 1.000 cas confirmés

Des agents sanitaires de l'hôpital C de Dà Nang (Centre).
Photo : Van Dung/VNA/CVN

Le ministère de la Santé a noté que dans la ville de Dà Nang au Centre, l’épicentre actuel du coronavirus du pays, les personnes infectées comprenaient des agents de santé, des patients souffrant de problèmes de santé chroniques et leurs soignants ou des parents en visite.

Pour minimiser la propagation du virus à ces groupes, le ministère a demandé aux départements de la santé de toutes les villes et provinces du pays, aux directeurs d’hôpitaux et d’instituts sous la direction du ministère de la Santé de vérifier le respect des réglementations sur la prévention et le contrôle de la maladie.

En plus du strict respect des mesures de distanciation sociale dans les hôpitaux, les établissements de santé doivent s’assurer que les personnes qui entrent dans les hôpitaux et leurs bâtiments affiliés portent des masques et se désinfectent les mains.

Les établissements de santé doivent effectuer des dépistages pour mettre en quarantaine et soumettre aux tests du COVID-19 aux cas suspects et leurs proches dans les facultés de consultation et de traitement.

Prendre les mesures nécessaires

Le ministère demande également aux établissements d’évaluer les risques d’infections au COVID-19 au sein de leur personnel ou de leurs prestataires de services afin de détecter rapidement les infections et de prendre les mesures nécessaires dès que possible.

Toutes les facultés de traitement doivent mettre en place des chambres d’isolement pour garder temporairement les cas suspects de COVID-19pendant leur traitement jusqu’à ce qu’ils obtiennent des résultats négatifs des tests de confirmation, améliorent la ventilation dans leurs bâtiments et leurs chambres, désinfectent fréquemment les surfaces de  contact fréquent, gèrent les déchets et assurer une distance de sécurité entre les lits.

Elles doivent également garantir un approvisionnement adéquat et une utilisation appropriée des équipements et des combinaisons de protection individuelle pour tous les agents de santé.

Il est nécessaire de disposer de ressources humaines suffisantes pour fournir des soins complets aux patients dans les services clés tels que l’unité de soins intensifs, l’unité d’urgence, les facultés traitant des maladies tropicales ou des maladies infectieuses.

Les proches et les soignants privés des patients de ces unités ne sont pas autorisés dans les hôpitaux pendant la période actuelle, tandis que les hôpitaux doivent réduire les visites de parents pour d’autres groupes de patients (une seule personne est autorisée au maximum).

Une équipe d’inspection doit être mise en place dans toutes les installations pour contrôler fréquemment le respect des mesures de sécurité et d’hygiène parmi tous les patients, les soignants et le personnel médical. 
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.