10/03/2020 10:24
Face aux pénuries de gel hydroalcoolique générées par le coronavirus, l'État de New York a pris lundi 9 mars la mesure inédite d'en faire fabriquer aux ateliers de l'État utilisant de la main d'œuvre carcérale.
>>Coronavirus : les premiers passagers du Grand Princess ont débarqué à Oakland
>>La menace du coronavirus se rapproche de la Maison Blanche

Une passante porte un masque contre le coronavirus à Times Square, le 8 mars. Photo : AFP/VNA/CVN

Le gouverneur démocrate Andrew Cuomo, qui a déclaré samedi 7 mars l'état d'urgence sanitaire face à l'épidémie, a dévoilé en grande pompe une bouteille de ce nouveau produit "Made in the state of New York" lors d'une conférence de presse lundi, en se targuant de sa senteur florale.

"Nous avons la capacité d'en produire 100.000 gallons (378.000 litres) par semaine", a-t-il indiqué. "Nous allons en fournir aux agences de l'État (de New York), aux écoles, à la MTA (l'autorité des transports en commun de la ville de New York), aux prisons, etcaetera", a-t-il ajouté.

Des bouteilles de gel vont notamment être livrées à New Rochelle, dans le comté de Westchester, au nord de New York, qui concentre la plupart des cas recensés dans cet État de près de 20 millions d'habitants - 98 sur 142.

Ce gel alcoolisé à 75% est fabriqué par Corcraft, a-t-il précisé. Corcraft est le nom commercial des produits fabriqués par les détenus de l'État de New York, qui fabriquaient déjà de la lessive et des produits nettoyants.

L'administration pénitentiaire n'est cependant pas autorisée à distribuer ces produits dans les commerces traditionnels, selon son site internet.

M. Cuomo, qui a déjà annoncé des pénalités pour les fabricants et distributeurs qui pratiqueraient des prix abusifs pour ces produits, a expliqué avoir lancé la production de gel car "on n'en trouve pas sur le marché, et quand on en trouve il est très, très cher".

Aucun mort du coronavirus n'a été déploré pour l'instant dans l'État de New York, mais huit personnes ont été hospitalisées.

Aucune mesure générale de fermeture des écoles n'a été annoncée, mais plusieurs établissements ont annoncé des fermetures ponctuelles, au nom du principe de précaution.

La prestigieuse université de Columbia, à Manhattan, a annoncé avoir suspendu tous ses cours lundi 9 et mardi 10 mars, en attendant les résultats d'un test sur une personne qui a été placée en quarantaine.

Le district scolaire de Scarsdale, dans le comté de Westchester, a lui annoncé qu'il fermait toutes ses écoles à partir de lundi 9 mars et jusqu'au 18 mars, après qu'un de ses professeurs eut été testé positif au virus.

Au total, selon les derniers chiffres de l'université Johns Hopkins, les États-Unis comptent désormais 565 cas confirmés de coronavirus, et 22 personnes sont décédées.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.