06/10/2020 09:14
Les écoles ont officiellement rouvert lundi 5 octobre en Sierra Leone et en Guinée-Bissau après six mois d'interruption pour cause de coronavirus, mais avec une fréquentation encore timide, ont constaté des correspondants de l'AFP.
>>Coronavirus : le point sur la pandémie

Des élèves rassemblés dans la cour d'une école au premier jour de la reprise des cours, le 5 octobre à Freetown, en Sierra Leone. Photo : AFP/VNA/CVN

"Nous contrôlons le respect par toutes les écoles des règles contre le coronavirus. Les écoles maternelles ont ouvert la semaine dernière et tout se passe bien", a déclaré le ministre sierra-léonais de l'Éducation, David Moinina Sengeh, à la presse. Ces règles prévoient notamment le port du masque et le lavage des mains.

"Nous avons fourni des seaux et du savon à toutes les écoles du pays, les directions des écoles sont censées fournir l'eau pour le lavage des mains", a précisé le ministre. Plusieurs des écoles de la capitale visitées lundi 5 octobre par un correspondant de l'AFP étaient partiellement vides. La plupart avaient des dispositifs pour se laver les mains à l'entrée et beaucoup d'élèves avaient complété leur traditionnel uniforme par un masque.

"Je suis venue vérifier que l'école était prête face au coronavirus avant de permettre à mon enfant d'y retourner demain", a expliqué Jeneba Massaquoi, une mère de famille. Une écolière, Aminata Kamara, s'est dite "heureuse de reprendre l'école après une longue interruption". "Pendant la fermeture des classes, nous écoutions les programmes d'enseignement sur la radio du ministère de l'Éducation", raconte-t-elle.

La Sierra Leone compte officiellement 72 morts pour quelque 2.270 cas de COVID-19. Ce pays anglophone d'Afrique de l'Ouest a décrété l'état d'urgence en mars, prévoyant notamment la fermeture des écoles et des lieux de culte, ainsi que des restrictions sur les voyages. Après un premier allègement en juin, les lieux de culte ont été rouverts en juillet et les vols commerciaux ont repris à l'aéroport de Freetown.

En Guinée-Bissau, où les écoles étaient également fermées depuis mars et où les lieux de culte ont rouvert en juillet, quelque 100.000 élèves ont également repris le chemin de l'école lundi 5 octobre, selon le ministère de l'Éducation. "Les élèves sont venus massivement ce matin avec leur masque. Il y des points de lavage de mains un peu partout dans la cour et des seaux d'eau devant les salles de classe", a déclaré à la presse Idrissa Cassama, directeur du lycée Kwame Nkrumah à Bissau.

Certaines écoles n'ont toutefois pas pu rouvrir à cause des fortes pluies qui se sont abattues ces derniers jours sur le pays, détruisant de nombreuses salles de classe. À Sansambato, à 45 km de la capitale, la cour de l'école était encore couverte d'herbes sauvages et de flaques d'eau lundi 5 octobre, a constaté un correspondant de l'AFP. Même situation dans d'autres villages de l'intérieur du pays, selon des habitants joints au téléphone par l'AFP. Petit pays lusophone, la Guinée-Bissau compte officiellement une quarantaine de morts pour plus de 2.300 cas de coronavirus.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Entre terre et mer, le marais de Chuôn À Phu An, une commune de la province de Thua Thiên-Huê, au Centre du Vietnam, s’étend jusqu’à l’horizon le marais de Chuôn, un lieu paisible en pleine nature.