18/03/2020 12:18
Les deux compagnies de "cars Macron" FlixBus et BlaBlaBus ont suspendu leurs activités mardi 17 mars pour cause de confinement de la population lié au coronavirus, tandis que BlaBlaCar demandait "de ne pas voyager en covoiturage, sauf si c'est absolument nécessaire".
>>Les boulangeries pourront être ouvertes 7j/7
>>Les compagnies aériennes appellent au secours
>>Les Français acceptent tant bien que mal leur confinement

Nicolas Brusson, directeur général de BlaBlaCar à Lyon.
Photo : AFP/VNA/CVN

La compagnie allemande FlixBus, et BlaBlaBus - l'ancien service d'autocars Ouibus racheté à la SNCF par la plateforme BlaBlaCar -, ont cessé leurs opérations en France "jusqu'à nouvel ordre", notant que les billets seront remboursés. "Le gouvernement français a annoncé des mesures visant à restreindre les déplacements au strict minimum et à interdire ainsi tout déplacement non absolument indispensable. Ces directives s'appliquent au transport longue-distance, dont l'activité de cars longue-distance", a expliqué FlixBus.

De fait, le décret paru mardi matin 17 mars au Journal officiel pour encadrer le confinement de la population interdit la circulation des "cars Macron", a précisé un porte-parole. BlaBlaCar a parallèlement indiqué que ses plateformes de covoiturage - BlaBlaCar (longue distance) et BlaBlaLines (domicile-travail) - restaient ouvertes, au nom de "la liberté", "pour permettre à ceux qui ont absolument besoin de se déplacer de le faire".

"Cependant, dans le contexte actuel et la nécessité de +distanciation sociale+, covoiturer n'est pas recommandé", a insisté le directeur général de l'entreprise Nicolas Brusson dans un message envoyé aux membres. "Ne vous déplacez que si c'est absolument nécessaire, selon les critères établis par le gouvernement. Les passagers qui doivent annuler leur déplacement peuvent le faire gratuitement", a-t-il écrit.

"Dans quelques temps, j'espère de nouveau faire appel à vous pour relancer les voyages de notre communauté, dans une période où nous aurons tous envie de nous retrouver et où nous pourrons reprendre une vie normale. En attendant, prenez soin de vous et des autres", a souligné M. Brusson.

AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Une Le district montagneux de Huong Hoa, province de Quang Tri, au Centre, s’attèle à un projet de taille : devenir une terre de floriculture et attirer les touristes. Créer une "mini Dà Lat" en somme, un surnom dont on l’affuble déjà !