10/02/2020 11:20
Le Vietnam met tout en œuvre pour contrôler la propagation de la pneumonie virale provoquée par le nouveau coronavirus. Misant sur de multiples mesures de préventions efficaces, sur l’isolement des zones contaminées et la mise en quarantaine des patients potentiels, le pays est tout à fait capable de combattre cette épidémie.
>>Hanoï : écoles fermées, casse-tête pour les parents
>>Le Vietnam confirme le 14e cas d’infection par le nCoV
>>L'ONU appelle à éviter des rumeurs sur le nouveau coronavirus

En cas de propagation, 22 hôpitaux nationaux, dont le nouveau bâtiment d’une capacité de 500 lits de l’hôpital de Bach Mai, à Hanoi, sont désormais prêts à accueillir les contaminés. C’est ce qu’a annoncé le vice-ministre de la Santé, Nguyên Thanh Long, lors d’une conférence à Hanoï. Ces établissements médicaux sont équipés d’appareils respiratoires permettant de soigner efficacement les personnes infectées, a-t-il précisé. "Le Vietnam ne construira pas d’hôpitaux de fortune mais exploitera les établissements en service. Par exemple, la province de Khanh Hoà accueillera les patients dans ses hôpitaux de pneumologie et de dermatologie si l’Hôpital des maladies tropicales est surchargé. À l’identique, toutes les localités se sont préparées à différents scénarios. Donc, il n’y a pas lieu de trop s’inquiéter", a ajouté Nguyên Thanh Long.

Rapatriés de Wuhan, en Chine, ces ressortissants vietnamiens ont atterri le 10 février à l’aéroport international de Vân Dôn. Photo : VNA/CVN

Le gouvernement a mis en place des contrôles dans les aéroports à destination des passagers ayant fait escale dans les 31 provinces de Chine au cours de ces deux dernières semaines. Des forces militaires et médicales ont été mobilisées dans les zones d’isolement préparées en cas de propagation de l’épidémie à grande échelle. 

Les ministères de la Défense et de la Santé ont par ailleurs envoyé plusieurs représentants en Chine pour accueillir des ressortissants vietnamiens habitant des régions contaminées. Arrivés au Vietnam, ces derniers sont activement soignés dans des centres de mise en quarantaine pendant deux semaines. "Nous avons inspecté les équipements médicaux avant de les installer dans les établissements en charge. Nous avons également distribué des produits désinfectants et des combinaisons de protection aux services préventifs chargés d’accueillir les rapatriés de Chine", explique le général Nguyên Xuân Kiên, responsable du Département de médecine militaire.

Face aux influences de l’épidémie sur les besoins du marché, le ministère de l’Industrie et du Commerce a travaillé avec les producteurs et les distributeurs de marchandises de première nécessité afin d’écarter toute possibilité de pénurie. Les grandes chaînes de supermarchés comme Vinmart, Big C et Saigon Co.op à Hanoï sont toujours capables d’assurer la distribution des produits agroalimentaires. 
 
VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Le Centre du Vietnam reste une destination sûre Alors que de nombreuses localités ont suspendu leurs activités touristiques pour prévenir les infections respiratoires aiguës causées par la nouvelle souche du coronavirus (COVID-19), le Centre du Vietnam fait des efforts pour assurer la sécurité pour accueillir les voyageurs, avec des mesures pour consolider son image de destination sûre.