09/09/2021 22:27
Le ministre vietnamien de la Santé, Nguyên Thanh Long, s’est entretenu par visioconférence jeudi 9 septembre avec le ministre de la Commission nationale chinoise de la santé, Ma Xiaowei, concernant la prévention et le contrôle du COVID-19.
>>COVID-19 : sensibilisation dans les régions montagneuses et de minorités ethniques
>>Médecine militaire : Vietnam et Chine partagent des expériences

Le ministre de la Santé, Nguyên Thanh Long, a remercié le gouvernement et le peuple chinois pour leur précieux soutien aux homologues vietnamiens dans la lutte contre l’épidémie de COVID-19.

Le ministre de la Santé, Nguyên Thanh Long, lors de l'entretien.
Photo : moh.gov.vn

Le ministre de la Commission nationale chinoise de la santé, Ma Xiaowei, a déclaré qu’avec les précédents échanges sur la prévention et le contrôle du COVID-19 entre le Vietnam et la Chine, l’événement était significatif en termes de partage d’expériences pour renforcer l’efficacité des réponses des parties à l’épidémie.

Les deux ministres se sont joints à des experts pour discuter des stratégies de prévention et de contrôle du COVID-19 entre le Vietnam et en Chine ainsi que des solutions techniques et professionnelles connexes, en particulier des tests à grande échelle.

Vaccination contre le COVID-19 dans le distict de Thanh Tri, à Hanoï.
Photo : Tuân Anh/VNA/CVN

Les deux parties ont également échangé des expériences en matière de classification et de traitement des malades du COVID-19. Elles se sont concentrées sur le traitement des patients graves et l’envoi d’experts dans leurs domaines.

Les deux ministres ont convenu d’établir des canaux de partage d’expériences pour renforcer la coopération dans le temps à venir.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.