06/01/2021 11:52
L'Agence européenne des médicaments (EMA) reprend mercredi 6 janvier son évaluation du vaccin Moderna contre le COVID-19, sous la pression des pays de l'Union européenne confrontés à une recrudescence des contaminations et aux lenteurs des vaccinations.
>>Le Royaume-Uni commence à injecter le vaccin d'AstraZeneca et Oxford
>>La campagne de vaccination va s'accélérer aux États-Unis

Le vaccin Moderna à Boston (États-Unis), le 24 décembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'épidémie s'aggrave un peu partout après les fêtes de fin d'année, notamment aux États-Unis, qui ont déploré mardi soir 5 janvier un nouveau record de décès sur 24 heures avec plus de 3.930 morts, selon les chiffres de l'université Johns Hopkins qui font référence, outre 250.000 nouvelles contaminations.

Le pays est le plus endeuillé au monde (357.067 morts) par la pandémie qui a tué plus de 1,85 million de personnes. Au point d'en arriver à des rationnements d'oxygène et de lits dans les services d'urgence de Los Angeles, où les ambulanciers sont invités à ne plus transporter vers les hôpitaux certains patients en arrêt cardiaque aux chances de survie quasi nulles.

L'EMA a autorisé le 21 décembre le vaccin Pfizer/BioNTech, pour lequel la Commission européenne a aussitôt donné son feu vert et qui reste à ce jour le seul vaccin autorisé en Europe. Elle doit désormais se prononcer sur celui de Moderna, une entreprise américaine de biotechnologie dirigée par le Français Stéphane Bancel.

"Les discussions de l'EMA" sur ce vaccin "continueront mercredi", avait indiqué lundi soir 4 janvier le régulateur européen, basé à Amsterdam. L'Agence avait avancé la réunion de son Comité des médicaments à usage humain (CHMP), initialement prévue pour le 12 janvier.

Ce vaccin a déjà reçu, dès le 18 décembre, l'autorisation d'urgence de l'Agence américaine des médicaments (FDA), une semaine après en avoir fait de même avec celui de Pfizer-BioNTech. Le Canada a suivi les États-Unis le 23 décembre.

La future vice-présidente américaine Kamala Harris avait reçu fin décembre la première des deux doses du vaccin Moderna, appelant à cette occasion tous les Américains à se faire également vacciner.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

COVID-19 : la stratégie de Hanoï pour relancer le tourisme en 2021 Comment sauver le tourisme suite à la crise sanitaire ? Hanoï et ses acteurs touristiques ont déjà préparé un plan de relance pour 2021. Le cap est clairement fixé : le marché intérieur !