02/06/2021 08:31
Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.
>>Un expert britannique met en garde contre une 3e vague 
>>L'OMS nomme les variants avec des lettres grecques

Prélèvement d'échantillons pour les tests de dépistage du COVID-19.
 Photo : Xinhua/VNA/CVN

L'OMS donne son homologation au vaccin Sinovac 

L'Organisation mondiale de la santé a donné mardi 1er juin son homologation d'urgence au vaccin chinois Sinovac.

C'est le deuxième vaccin chinois à obtenir le feu vert de l'OMS, qui peut ainsi intégrer le dispositif international Covax de distribution de sérums anti-COVID notamment dans les pays défavorisés.

Royaume-Uni : aucun mort en 24h 

Les services de santé britanniques n'ont enregistré mardi 1er juin aucun mort supplémentaire du coronavirus en 24 heures, une première depuis le 30 juillet, alors que le Royaume-Uni s'inquiète de la montée des cas liés au variant Delta.

Les bilans en début de semaine sont souvent anormalement bas après le week-end en raison des retards dans l'enregistrement des cas (lundi 31 mai était un jour férié).

Certificat sanitaire: l'UE lance son système 

L'UE a lancé sa plateforme technique destinée à assurer l'interopérabilité des "pass sanitaires" qui permettront à partir du 1er juillet de voyager entre États membres, a indiqué la Commission européenne, précisant que sept pays s'y étaient déjà connectés pour délivrer leurs premiers certificats.

L'Ecosse ralentit son déconfinement 

Le gouvernement écossais a annoncé mettre en pause le déconfinement dans la plus grande partie de l'Ecosse face à la propagation du variant Delta, augmentant la pression sur le Premier ministre britannique Boris Johnson pour qu'il fasse de même en Angleterre.

Confinement en Malaisie 

La Malaisie a imposé un confinement strict à sa population face à une hausse importante des cas au moment où plusieurs autres pays d'Asie du Sud-Est voient aussi une flambée de l'épidémie sous l'effet de nouveaux variants.

Appel pour l'égalité vaccinale 

Les dirigeants mondiaux doivent prendre un "nouvel engagement" pour œuvrer à une distribution plus équitable des vaccins afin d'espérer vaincre la pandémie, estiment quatre organisations internationales majeures dans une tribune commune.

Les chefs de l'OMS, de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale estiment que ces inégalités ont favorisé l'émergence de variants lesquels ont entraîné de nouvelles flambées épidémiques dans les pays en voie de développement.

et pour la suspension des brevets 

Le groupe Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) a plaidé pour l'accélération de la livraison de vaccins anti-COVID, réitérant que la suspension des brevets aiderait les pays les plus pauvres à lutter contre la pandémie.

Russie : vers une reprise du trafic aérien 

La Russie a annoncé relancer ses liaisons aériennes avec plusieurs pays. Le trafic aérien avec le Royaume-Uni reprendra dès mercredi 2 juin et les vols avec l'Autriche, la Hongrie, la Croatie, le Liban, le Maroc et d'autres pays à partir du 10 juin.

Plus de 3,55 millions de morts

La pandémie a fait au moins plus de 3.551.000 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi en milieu de journée.

Après les États-Unis (594.568 décès), les pays comptant le plus grand nombre de morts sont le Brésil (462.791), l'Inde (331.895), le Mexique (223.568) et le Royaume-Uni (127.782).

Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués. Ils excluent les révisions à la hausse réalisées a posteriori par certains organismes statistiques.

En prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au COVID-19, l'OMS estime que le bilan réel est "deux à trois fois plus élevé".

Le Pérou, qui recensait jusqu'à lundi 31 mai 69.342 décès a ainsi réévalué fortement son bilan à la hausse mardi. Selon des experts, le nombre réel de décès s'élevait ainsi dans le pays à 180.764 au 22 mai, sans que ces données n'aient encore été intégrées aux chiffres quotidiens transmis par les autorités de santé péruviennes.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.