06/12/2020 16:04
Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.
>>La pandémie recommence à accélérer, plus de 65 millions de cas dans le monde
>>Le point sur la pandémie de COVID-19
>>COVID-19 : le bilan total s’établit désormais à 1.361

Nombre de morts liés au coronavirus officiellement annoncés par pays, au 5 décembre à 11h00 GMT. Photo : AFP/VNA/CVN

Moscou vaccine 

La ville de Moscou a commencé samedi 5 décembre à vacciner les travailleurs sociaux, personnels médicaux et enseignants dans soixante-dix centres ouverts dans la ville.

La Russie a été un des premiers pays à annoncer le développement d'un vaccin - baptisé Spoutnik V en référence au satellite soviétique - en août, avant même le début des essais cliniques à grande échelle.

Une infirmière injecte à une patiente une dose du vaccin Spoutnik V, contre le COVID-19, le 5 décembre 2020 à Moscou. Photo : AFP/VNA/CVN

Près de 1.520.000 morts 

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1.519.213 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles samedi en milieu de journée. Plus de 65.865.820 cas ont été officiellement diagnostiqués.

Les États-Unis sont les plus touchés, avec 281.121 décès. Suivent le Brésil avec 176.628 morts, l'Inde (139.700), le Mexique (108.863) et le Royaume-Uni (60.617).

Flambée aux États-Unis 

Les États-Unis ont enregistré samedi 5 décembre, pour la troisième journée consécutive, un nombre record de contaminations au coronavirus en 24 heures avec près de 230.000 cas, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.

Les États-Unis sont confrontés à un rebond spectaculaire de l'épidémie depuis plusieurs semaines, et les autorités sanitaires s'attendaient à cette nouvelle flambée après que de nombreux Américains ont voyagé à l'occasion de la fête de Thanksgiving la semaine dernière malgré les appels à rester chez soi.

Mise en garde de l'OMS 

L'OMS met en garde contre la tentation de baisser la garde face à une épidémie de COVID-19 qui rebondit notamment aux États-Unis malgré l'optimisme que suscite l'arrivée de vaccins.

Régression "d'ici au printemps" au Royaume-Uni 

Au Royaume-Uni, les autorités sanitaires jugent "probable" une régression importante de la pandémie, "d'ici au printemps" grâce à la vaccination. Mais elles se préparent d'abord à une recrudescence après Noël.

Détenteur du pire bilan en Europe (plus de 60.000 morts), le Royaume-Uni a été cette semaine le premier pays occidental à approuver l'utilisation massive d'un vaccin, en l'occurence celui de Pfizer et BioNTech. Les premières doses doivent être injectées la semaine prochaine.

Bethléem illumine son sapin 

L'arbre de Noël de Bethléem a été exceptionnellement illuminé sans public samedi soir, en raison des restrictions imposées pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Les autorités palestiniennes ont annoncé la semaine dernière un couvre-feu pendant quatorze jours en soirée et le week-end dans l'ensemble de la Cisjordanie, pour tenter d'endiguer la "propagation préoccupante" du virus.

Kinshasa : 2e vague et pénurie d'oxygène 

Les hôpitaux de Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, font face à une deuxième vague de cas de coronavirus et à une pénurie d'oxygène, ont alerté les autorités sanitaires.

Portugal : allègement pendant les fêtes de fin d'année 

La deuxième vague de COVID-19 a commencé à refluer au Portugal mais les autorités ont décidé de maintenir les restrictions sanitaires en vigueur, afin de pouvoir les alléger pendant les fêtes de fin d'année, a annoncé le Premier ministre Antonio Costa.

Le Kirghizstan rouvre ses frontières 

Le Kirghizstan a annoncé la réouverture de ses frontières aux citoyens de tous les pays arrivant par avion dans trois aéroports du pays, après des mois de fermeture en raison de la pandémie.

Brésil: les centres commerciaux ouverts 24h/24 

Les centres commerciaux de Rio de Janeiro resteront ouverts jour et nuit afin d'éviter les foules pour les achats de Noël en pleine seconde vague du coronavirus.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.