14/07/2020 09:06
Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.
>>Réouverture des écoles, masques : les États-Unis s'écharpent alors que les cas explosent
>>Coronavirus : le point sur la pandémie

Un homme portant un masque facial fait du vélo à Lérida (Lleida) le 13 juillet. 
Photo : AFP/VNA/CVN

La pandémie a fait au moins 569.879 morts dans le monde pour environ 13 millions de cas avérés, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 19h00 GMT.

Les États-Unis sont le pays le plus touché, avec 135.400 décès. Suivent le Brésil avec 72.100 morts, le Royaume-Uni (44.830), le Mexique (35.006) et l'Italie (34.967).

La région Amérique latine et Caraïbes est devenue lundi la deuxième région la plus touchée au monde par la pandémie du nouveau coronavirus en nombre de morts, avec quelque 145.000 décès officiellement recensés, devant l'Amérique du Nord et derrière l'Europe.

Pas de retour rapide à la normale

Le patron de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a prévenu que le monde n'allait pas revenir à l'"ancienne normalité dans un avenir prévisible" alors que le nombre d'infections atteint des niveaux record (230.000 nouveaux cas recensés en 24 heures).

"Le virus reste l'ennemi public numéro un, mais les actions de nombreux gouvernements et personnes ne reflètent pas cela", a-t-il déclaré, ajoutant que "trop de pays vont dans la mauvaise direction".

Immunité limitée

L'immunité acquise après avoir guéri du COVID-19, disparaîtrait la plupart du temps en quelques mois, selon une étude réalisée par le King's College de Londres, ce qui risque de compliquer la mise au point d'un vaccin efficace à long terme.

"Les vaccins en cours de développement devront soit générer une protection plus forte et plus durable par rapport aux infections naturelles, soit être administrés régulièrement", a commenté un médecin britannique indépendant, le Dr Stephen Griffin (Université de Leeds).

Imbroglio catalan

Le reconfinement d'une zone de Catalogne (Espagne) pour freiner la propagation du coronavirus, fait l'objet d'un bras de fer, les autorités régionales étant résolues à l'appliquer malgré la suspension de la mesure par la justice.

Face à la hausse du nombre de cas de COVID-19, le gouvernement régional de Catalogne (Nord-Est) avait décidé le confinement des habitants de Lérida et des communes environnantes. Mais le Tribunal supérieur de Catalogne s'y est opposé, considérant la mesure "contraire au droit".

Restrictions à Hong Kong

Face à la recrudescence des cas à Hong Kong, les autorités du territoire ont décidé d'imposer de nouvelles mesures dont l'interdiction des rassemblements de plus de quatre personnes et l'obligation de porter un masque dans les transports publics.

Les bars, les salles de sport et de karaoké, les salons de beauté et les boîtes de nuit, parmi d'autres commerces, devront fermer.

Masques obligatoires au Québec 

Province canadienne la plus touchée par le coronavirus, le Québec va rendre obligatoire, à partir de samedi, le port du masque dans tous les lieux publics fermés.

Le Québec, qui compte plus de la moitié des quelque 108.000 cas enregistrés au Canada et près des deux tiers des 8.800 décès, devient ainsi la première province du pays à imposer une telle mesure.

USA : débats sur un reconfinement

Les maires de plusieurs grandes villes des États-Unis envisagent ou réclament un reconfinement pour endiguer la vague de nouveaux cas, mais des désaccords politiques entre les différentes juridictions empêchent une réponse cohérente.

Des responsables de l'agglomération de la plus grande ville du Texas, Houston ont appelé à un nouveau confinement après la détection de 1.600 nouveaux cas en 24 heures. Mais le gouverneur du Texas, le républicain Gregg Abbott, refuse pour l'instant.

anger et Manille se reconfinent 

Au Maroc, la ville de Tanger (Nord) peuplée d'environ un million d'habitants est reconfinée depuis lundi midi (11h00 GMT) après l'apparition de foyers épidémiques.

À Manille, les 250.000 habitants de Navotas, une des 16 villes qui composent la tentaculaire capitale des Philippines, vont à nouveau être confinés à domicile pour deux semaines dans les prochains jours.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.