03/11/2021 11:07
Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.
>>Iran : le chef de la diplomatie testé positif au COVID-19
>>Le Laos autorise l'entrée de visiteurs étrangers entièrement vaccinés
>>Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde

Un flacon du vaccin anti-COVID-19 de Pfizer/BioNTech.
Photo : AFP/VNA/CVN

Pfizer table sur son vaccin contre le COVID pour doper ses recettes

Le groupe pharmaceutique américain Pfizer a revu à la hausse mardi 2 novembre l'évaluation de ses recettes annuelles pour le Comirnaty, son vaccin contre le COVID, tablant notamment sur la forte demande en dehors des États-Unis. L’entreprise prévoit désormais d'écouler cette année pour 36 milliards d’USD du sérum qu'il a mis au point en partenariat avec la biotech allemande BioNTech, contre 33,5 milliards d’USD dans ses précédentes prévisions.

Nouvelles mesures en Grèce pour les non-vaccinés

Face à la recrudescence du nombre des cas de coronavirus, les personnes non vaccinées en Grèce devront à partir de samedi présenter des tests PCR ou antigéniques négatifs pour se rendre dans les administrations publiques, les magasins ou les banques, a annoncé le ministère de la Santé.

Les salariés du privé et du public qui ne sont pas vaccinés devront par ailleurs présenter deux fois par semaine des tests négatifs au COVID -19, qu'ils devront eux-mêmes payer. Les amendes pour les magasins et les restaurants qui ne respectent pas les mesures imposées par le gouvernement sont doublées, s'établissant à 5.000 euros.

Record historique à la Bourse de Paris

La Bourse de Paris a dépassé mardi 2 novembre son record historique de clôture grâce au rebond économique permis, après le plus dur de la crise du COVID-19, par l'afflux de liquidités sur les marchés et l'amélioration de la situation sanitaire.

Iran : le chef de la diplomatie testé positif

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, 57 ans, a contracté le COVID-19, ont annoncé les médias locaux au moment où Téhéran s'est dit prêt à prochainement reprendre les négociations internationales sur son programme nucléaire controversé. Cette annonce intervient alors que le porte-parole du ministère Saïd Khatibzadeh avait annoncé lundi 1er novembre que les pourparlers sur le nucléaire commenceraient "dans les deux ou trois prochaines semaines".

Une femme dans la zone d'arrivée de l'aéroport international de Phuket, en Thaïlande, le 1er novembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Fin de la quarantaine en Thaïlande

Quelques centaines de voyageurs étrangers sont arrivés lundi 1er novembre en Thaïlande qui rouvre ses portes aux visiteurs internationaux après 18 mois de verrouillage, une lueur d'espoir pour l'industrie du tourisme exsangue en raison de la pandémie. En fin de journée, l'aéroport Suvarnabhumi de Bangkok, autrefois l'un des plus fréquentés du monde, avait accueilli 1.500 touristes étrangers, d'après son directeur. Il en attend quelque 70.000 sur l'ensemble du mois de novembre.

La Melbourne Cup retrouve son public

La plus importante course hippique d'Australie, la Melbourne Cup, s'est déroulée mardi en présence du public, un an après un huis clos historique et au moment où ce pays tente de renouer avec une vie quasi-normale. Verry Elleegant a franchi en vainqueur la ligne d'arrivée devant des spectateurs sortis dix jours auparavant d'une des plus longues séries de confinements au monde (260 jours).

Près de 5 millions de morts

La pandémie a fait au moins 5.003.717 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi 2 novembre à 11h00 GMT. Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 747.033 morts, suivis du Brésil (607.922), de l'Inde (458.880), du Mexique (288.464) et de la Russie (240.871).

Ces chiffres se fondent sur les bilans officiels quotidiens de chaque pays, excluant les révisions à la hausse réalisées a posteriori par certains organismes statistiques. En prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au COVID 19, l'OMS estime que le bilan global de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé.

AFP/VNA/CVN




 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La peinture sur soie dans l’histoire des beaux-arts du Vietnam

Buôn Ma Thuôt, une ville écologique, moderne et riche en identité culturelle  Après la guerre, Buôn Ma Thuôt était un véritable champ de ruines. Mais en quelques décennies, la ville a réussi à renaître de ses cendres et développer son urbanisation. La verdure qui est omniprésente sur place apporte une véritable plus-value au bien-être des habitants.