03/10/2021 14:32
Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

>>Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde
>>Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde
 

Manifestation anti-vaccin à Bucarest le 2 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN


Merck va demander le feu vert pour une pilule anti-COVID

Le laboratoire américain Merck prévoit de demander sous peu aux États-Unis l'autorisation de commercialiser une pilule qui, selon un essai clinique, divise par deux les risques d'hospitalisation et de décès des patients atteints du COVID-19.

S'il est approuvé, ce médicament appelé molnupiravir représenterait une avancée majeure dans la lutte contre la pandémie en permettant de diminuer assez facilement les formes graves de la maladie. Les États-Unis ont prévu d'acheter 1,7 million de doses.

Les traitements anti-COVID actuellement disponibles comme les anticorps monoclonaux ou le remdesivir de Gilead sont administrés par intraveineuse.

France: 12e samedi de mobilisation pour les anti-pass

350 manifestants à Rennes (Ouest) sous une pluie battante, 800 à Pau (Sud-Ouest) perturbant la trafic des trains dans la matinée... Plusieurs milliers de personnes ont de nouveau manifesté samedi à travers la France pour protester contre le pass sanitaire imposé par le gouvernement pour contrer l'épidémie.

Mobilisation anti-vaccin en Roumanie

Brandissant des drapeaux tricolores, plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi 2 octobre à Bucarest, à l'appel de l'extrême droite, contre la "vaccination obligatoire", alors que la Roumanie a enregistré un nouveau record quotidien de cas de COVID-19.

"Liberté" et "Arrêtez la vaccination forcée", ont scandé les manifestants, rassemblés devant le siège du gouvernement, et encadrés par un important dispositif policier.

Californie : vaccin bientôt obligatoire pour tous les élèves
 

Un policier s'apprête à vacciner un détenu contre le COVID-19 dans la prison de Lhoknga Indonénie, le 2 octobre. Photo : AFP/VNA/CVN


Tous les élèves de Californie éligibles au vaccin contre le COVID-19 devront se faire vacciner s'ils souhaitent assister physiquement aux cours, qu'ils soient scolarisés dans le système public ou privé, a annoncé le gouverneur de l'État américain.

Cette décision est sans précédent à une telle échelle aux États-Unis, pays qui a franchi vendredi 1er octobre le cap des 700.000 morts du coronavirus, un record mondial.

L'obligation vaccinale, qui concernera à terme plus de six millions d'élèves en Californie, n'entrera en vigueur que l'année prochaine, en fonction des tranches d'âge pour lesquelles l'agence américaine des médicaments, la FDA, aura pleinement validé le vaccin.

À Berlin, le temple de la techno rouvre ses portes

Le Berghain, temple berlinois de la nuit et de la techno, rouvre samedi 2 octobre ses portes après environ 19 mois de fermeture à cause de la pandémie.

Un vaccin anti-COVID ou la preuve d'une guérison récente sont nécessaires pour franchir les portes de ce club, situé dans une ancienne centrale électrique désaffectée au centre de la capitale allemande et célèbre pour ses longues files d'attente.

Nicaragua : feu vert à l'utilisation d'urgence des deux vaccins cubains

Le Nicaragua, qui fait face à une forte augmentation des cas de coronavirus, a approuvé samedi 2 octobre l'utilisation d'urgence des deux vaccins antiviraux développés par Cuba, Abdala et Soberana 02, a annoncé sur Twitter l'entreprise publique BioCubaFarma.

Guadeloupe : première phase de déconfinement

La Guadeloupe entamera sa première phase de déconfinement le 8 octobre au vu d'une "diminution des indicateurs de l'épidémie depuis près de 6 semaines consécutives", a annoncé le préfet de l'île française dans les Antilles.

700.000 morts aux États-Unis
 

Manifestation anti-vaccination à Cape Town, États-Unis, le 2 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN


Plus de 700.000 personnes ont succombé au COVID-19 aux États-Unis depuis le début de la pandémie, selon le comptage de l'université Johns Hopkins, l'équivalent de la population de la capitale Washington.

Ce sombre cap vient rappeler que des centaines d'Américains continuent à mourir chaque jour du coronavirus, malgré la campagne de vaccination lancée tambour battant en décembre mais qui a depuis fortement ralenti.

Plus de 4,77 millions de morts

La pandémie a fait au moins 4.780.108 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi en milieu de journée.

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 700.926 décès, suivis par le Brésil (597.723), l'Inde (448.339), le Mexique (277.505) et la Russie (208.142).

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.