17/09/2021 09:08
Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.
>>Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde
>>OMS : baisse substantielle du nombre de cas de COVID-19 dans le monde
>>Brésil : le pass sanitaire est entré en vigueur à Rio

Test de dépistage du COVID-19 à Fujian (Sud-Est de la Chine), le 14 septembre.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

Chine : plus d'un milliard de personnes vaccinées

Le gouvernement chinois a affirmé jeudi 16 septembre avoir entièrement vacciné plus d'un milliard d'habitants contre le COVID-19, soit plus de 70% de sa population.

Cluster au Kremlin

Le président russe Vladimir Poutine a révélé jeudi 16 septembre que des dizaines de personnes de son entourage souffraient du COVID-19. Il avait indiqué mardi 14 septembre qu'il devait s'isoler, en disant alors avoir été en contact de "manière très rapprochée" avec un seul de ses collaborateurs, vacciné mais malade. M. Poutine, officiellement vacciné depuis mars avec le vaccin russe Spoutnik V, a déclaré qu'il allait devoir rester à l'isolement encore "plusieurs jours" du fait de ce foyer.

L'irruption du COVID-19 dans son entourage rapproché souligne les difficultés de Moscou à lutter efficacement contre l'épidémie, entre une vaccination qui patine et le respect très aléatoire des règles de distanciation et du port du masque.

Vaccin obligatoire pour l'Assemblée de l'ONU

Tous les dirigeants et diplomates participant à l'Assemblée générale de l'ONU, du 21 au 27 septembre à New York, devront montrer une preuve de vaccination contre le COVID-19, en vertu des règles en vigueur dans la ville, une obligation qui a suscité la colère de Moscou.

France : 3.000 soignants non vaccinés suspendus

En France, "quelque 3.000 suspensions" ont été signifiées à des personnels de santé non vaccinés contre le COVID-19 après l'entrée en vigueur mercredi 15 septembre de l'obligation vaccinale pour ces professionnels, a annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran. M. Véran a indiqué par ailleurs que la situation de l'épidémie en France "s'est considérablement améliorée" et que si "cette dynamique" se poursuit, "nous pourrons commencer à envisager d'alléger certaines mesures".

Bilan mondial de la pandémie de nouveau coronavirus, au 16 septembre à 10h00 GMT.
Photo : AFP/VNA/CVN

Italie : le pass sanitaire pour travailler

Le gouvernement italien a généralisé l'obligation du pass sanitaire sur le lieu de travail, dans le secteur public comme privé. À partir du 15 octobre, cette attestation pourra être exigée sur tous les lieux de travail. À ce stade près de 75% de la population âgée de plus de 12 ans est vaccinée. L'absence de pass sanitaire sera sévèrement sanctionnée, sans toutefois aller jusqu'au licenciement.

Afrique : 500 millions de vaccins en moins

Le mécanisme Covax ayant revu à la baisse ses prévisions d'expédition de vaccins anti-COVID-19 vers les pays pauvres, l'Afrique va manquer de presque 500 millions de doses par rapport à l'objectif mondial de 40% de vaccinés à la fin de l'année, a déploré l'OMS. Le mécanisme de financement international Covax est censé permettre à 92 États et territoires défavorisés de recevoir gratuitement des vaccins financés par des nations plus prospères.

Ryanair veut créer 5.000 postes

La compagnie irlandaise low-cost Ryanair souhaite accélérer sa reprise post-COVID et prévoit de créer 5.000 emplois sur cinq ans, ce qui compenserait les quelque 3.000 suppressions d'emplois décidées au début de la crise sanitaire. Le groupe avait enregistré le pire exercice de son histoire en 2020-2021 avec une perte de l'ordre d'un milliard d'euros et la suppression de 15% de ses effectifs.

Plus de 4,65 millions de morts

La pandémie de COVID-19 a fait au moins 4.656.833 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi jeudi à 10h00 GMT par l'AFP à partir de sources officielles. Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (666.618), devant le Brésil (588.597), l'Inde (443.928), le Mexique (269.913) et le Pérou (198.860), selon les chiffres officiels. L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé.

AFP/VNA/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Dà Nang démarrerait les activités touristiques à partir du 20 octobre La pandémie de COVID-19 est sous contrôle. La ville de Dà Nang au Centre envisage de démarrer les activités touristiques locaux à partir du 20 octobre. Cette information a été donnée lors d’un récente contact entre des électeurs de Dà Nang et le Conseil municipal populaire.