27/06/2021 15:18
Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : le point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

>>Royaume-Uni : le ministre de la Santé démissionne après avoir violé les règles anti-COVID
>>Sydney se reconfine face au variant Delta, mesures allégées en Europe
 

Dans une rue de la ville de Sydney, reconfinée, le 26 juin.
Photo : AFP/VNA/CVN


Sydney reconfinée

Les autorités australiennes ont imposé samedi 26 juin le reconfinement total pour deux semaines de la ville de Sydney, confrontée à une flambée de nouveaux cas de coronavirus causée par le variant Delta, plus contagieux.

Dans ce pays, qui a jusqu'à maintenant plutôt bien contenu la propagation du COVID-19, plus de 80 personnes ont été testées positives cette semaine, toutes en lien avec un chauffeur qui conduisait des équipages de compagnies aériennes de l'aéroport de Sydney jusqu'aux hôtels de quarantaine.

De son côté, la Nouvelle-Zélande a suspendu samedi 26 juin pour trois jours la "bulle aérienne" permettant les vols sans quarantaine avec l'Australie.

Confinement au Bangladesh

Le Bangladesh va imposer un nouveau confinement extrêmement sévère à partir de lundi 28 juin , après une augmentation "dangereuse et alarmante" des cas de contamination au variant Delta.

Les administrations publiques et les entreprises privées seront fermées pendant une semaine. Seuls les déplacements à caractère médical seront autorisés.

Les autorités ont comptabilisé vendredi 25 juin près de 6.000 nouveaux cas et 108 décès, le deuxième bilan le plus lourd depuis le début de la pandémie.

Russie : record de décès à Saint-Pétersbourg

La deuxième ville de Russie, Saint-Pétersbourg, qui accueille des matches de l'Euro 2020, a enregistré samedi le bilan quotidien de décès dus au coronavirus le plus élevé dans le pays depuis le début de la pandémie: 107 décès au cours des dernières 24 heures.

Démission d'un ministre
 

Manifestation contre les mesures anti-COVID à Londres, le 26 juin.
Photo : AFP/VNA/CVN


Le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock, au cœur de l'action gouvernementale contre la pandémie, a démissionné samedi 26 juin pour avoir violé les restrictions anticoronavirus au cours d'une liaison avec une conseillère, étalée dans tous les médias.

Le tabloïd The Sun a publié vendredi 25 juin en Une une image tirée d'une caméra de surveillance montrant Matt Hancock, marié et père de trois enfants, embrasser Gina Coladangelo, une amie de longue date dont la discrète embauche avait déjà fait polémique, dans son bureau le 6 mai, à un moment où les accolades étaient interdites.

Des milliers de personnes ont manifesté samedi 26 juin dans le centre de Londres pour protester contre les restrictions anti-COVID au Royaume-Uni, après le report à juillet de la levée des dernières d'entre elles en raison d'une hausse des contaminations.

Variant Delta

Deux malades sont décédés du variant Delta du COVID-19 en France dans le Gers (Sud-Ouest), les deux premiers cas de contamination par ce variant dans ce département, ont indiqué les autorités sanitaires locales, qui ont annoncé "un plan d'action immédiat" pour "éviter une reprise épidémique".
 

Cas de COVID-19 quotidiens officiellement recencés au Royaume-Uni au 25 juin et évolution du variant Delta dans les cas avec variants confirmés.
Photo : AFP/VNA/CVN

Ces deux personnes, âgées de 42 et 60 ans, n'étaient pas vaccinées et leur état de santé "était marqué par des facteurs de risque".

Au Portugal, ce variant qui a provoqué un rebond des contagions au Portugal ces dernières semaines, est devenu prédominant dans le pays, selon la Direction générale de santé.

Pour y faire face, le Portugal a décidé de resserrer les restrictions dans les municipalités les plus touchées, comme Lisbonne où les horaires et la capacité d'accueil des restaurants et des commerces ont de nouveau été réduits.

Ce variant Delta est à l'origine de la hausse importante des contaminations en Afrique du Sud, ont annoncé samedi 26 juin des scientifiques, tandis que le gouvernement songe à de nouvelles restrictions. Pays le plus touché sur le continent, l'Afrique du Sud a recensé samedi 26 juin 18.762 nouvelles contaminations, un record pour l'année 2021.

Plus de 3,9 millions de morts

La pandémie a fait au moins 3.911.561 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles samedi 26 juin en milieu de journée.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 603.522 décès. Le Brésil, qui compte 511.142 morts, est suivi par l'Inde (394.493), le Mexique (232.346) et le Pérou (191.447), pays qui déplore le plus de morts par rapport à sa population.

Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués. L'OMS estime que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement calculé.

Contrefaçon ?

L'association des pharmaciens d'Haïti a alerté samedi 26 juin sur les risques d'introduction de vaccins contrefaits, après que l'État a autorisé jeudi 24 juin l'importation par le secteur privé de vaccins contre le COVID-19, alors qu'il n'a encore lancé aucune campagne publique pour immuniser la population.
 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quang Ninh et Phuket discutent de la reprise du tourisme post-pandémique Une téléconférence s'est tenue le 22 septembre pour discuter de la coopération post-pandémique entre la province vietnamienne de Quang Ninh (Nord) et la ville thaïlandaise de Phuket, en particulier dans la réouverture des marchés touristiques.