22/05/2021 14:15
Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.
>>La France rouvre terrasses et musées, New York tombe le masque
>>Angleterre : pubs et stades rouvrent lundi 17 mai malgré un variant indien préoccupant
>>Fermée depuis plus d'un an, l'Algérie rouvre ses frontières "début juin"

Rites funéraires lors de la crémation d'une victime du COVID-19 dans un crématorium de New Delhi, en Inde, le 21 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

Surmortalité élevée

La surmortalité causée par la pandémie est deux à trois fois plus élevée que les décès officiellement attribués au COVID-19 depuis l'apparition des premiers cas fin 2019 en Chine, a indiqué vendredi 21 mai l'Organisation mondiale de la santé.

En 2020, le COVID-19 a causé au moins trois millions de morts directes et indirectes, tandis que le nombre de décès officiels attribués au virus s'est élevé à environ 1,8 million, selon l'OMS.

La pandémie a causé jusqu'à présent "environ 6 à 8 millions" de morts directes et indirectes, a estimé la sous-directrice générale chargée des données à l'OMS.

Le FMI propose un plan de 50 milliards d'USD 

Le FMI a proposé au G20 un plan destiné à mettre fin à la pandémie mondiale dont le financement est estimé à 50 milliards d'USD avec un objectif de vaccination d'au moins 40% de la population mondiale d'ici la fin de l'année.

Vaccins aux pays pauvres 

Les producteurs de vaccins contre le COVID-19 Pfizer/BioNTech, Moderna et Johnson & Johnson se sont engagés au cours d'un sommet du G20 à fournir à prix coûtant ou réduit 3,5 milliards de doses aux pays les plus pauvres en 2021 et 2022.

L'UE a annoncé qu'elle apporterait 100 millions de doses et le président Emmanuel Macron a annoncé que la France donnerait au programme Covax, le mécanisme mondial de fourniture de vaccins aux pays pauvres, "au moins 30 millions de doses" d'ici fin 2021.

L'Allemagne prévoit elle aussi d'attribuer "jusqu'à 30 millions de doses" au programme, a annoncé la chancelière Angela Merkel.

Le vaccin réduit le risque d'être hospitalisé chez les plus de 75 ans

La vaccination réduit de 87% le risque de formes graves de COVID-19 chez les plus de 75 ans dès sept jours après l'injection de la 2e dose, selon la première étude en vie réelle en France, rendue publique vendredi 21 mai.

Espagne : les vaccinés accueillis à partir du 7 juin 

L'Espagne laissera entrer sur son territoire à partir du 7 juin "toutes les personnes vaccinées" quel que soit leur pays d'origine, a annoncé le chef du gouvernement Pedro Sanchez.

Les Britanniques, qui fournissent en temps normal le premier contingent de touristes en Espagne, pourront s'y rendre librement à partir de lundi 24 mai.

Europa Park rouvre le 21 mai, en Allemagne.
Photo : AFP/VNA/CVN

Assouplissements en Allemagne et Norvège 

Boire une bière en terrasse après quelques longueurs de piscine et avant une séance de cinéma en plein air : la vie a repris vendredi 21 mai en Allemagne avec la levée de nombreuses restrictions.

À Berlin, il faut toutefois présenter un test négatif, ou une preuve de vaccination, pour déguster son café ou son verre à l'extérieur. La Norvège a annoncé un nouvel allègement de ses mesures sanitaires à compter du 27 mai.

Les malades graves meurent davantage en Afrique

Les malades graves du COVID-19 meurent davantage en Afrique que sur les autres continents, sans doute à cause du manque d'équipements de soins critiques, suggère une étude publiée par la revue médicale The Lancet, malgré la difficulté à recueillir des données exhaustives.

Plus de 3,4 millions de morts

La pandémie a fait au moins 3.432.711 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, vendredi 21 mai en milieu de journée.

Après les États-Unis (588.539), les pays comptant le plus grand nombre de morts sont le Brésil (444.094), l'Inde (291.331), le Mexique (221.080), et le Royaume-Uni (127.701).

Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués. Ils excluent les révisions à la hausse réalisées a posteriori par certains organismes statistiques.

En prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liés au COVID-19, l'OMS estime que le bilan réél de la pandémie est "deux à trois fois plus élevé".
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Destinations attrayantes de la province de Thanh Hoa Outre ses belles plages, la province de Thanh Hoa (Centre) regorge de destinations attrayantes, comme la réserve naturelle de Pu Lông et le parc national de Bên En.