25/09/2020 09:13
Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.
>>Le Japon pourrait assouplir les restrictions d'entrée pour les visiteurs
>>En Israël, des hôpitaux surchargés et un parking transformé en "aile COVID"
>>Pékin assouplit les conditions d'entrée des étrangers

Bilan mondial de la pandémie de nouveau coronavirus, au 24 septembre à 11h00 GMT. Photo : AFP/VNA/CVN

Plus de 978.000 morts

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 978.448 morts dans le monde depuis l'apparition des premiers cas en décembre, selon un bilan établi jeudi 24 septembre par l'AFP. Au total, près de 32 millions de cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués. Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 201.910 décès pour 6.934.233 cas recensés.

Après les États-Unis, les pays les plus endeuillés sont le Brésil avec 138.977 morts, l'Inde (91.149), le Mexique (74.949) et le Royaume-Uni (41.862).

L'UE appelle à agir

L'Union européenne appelle les États membres à durcir leurs mesures "immédiatement" face au risque de deuxième vague. Des tests et traçages aux capacités hospitalières, "tous les États doivent déployer immédiatement et à temps des mesures aux premiers signes de nouveaux foyers (...) C'est peut-être notre dernière chance d'éviter que se répète la situation du printemps dernier", avertit la commissaire à la Santé.

Sept pays de l'UE (Espagne, Roumanie, Bulgarie, Croatie, Hongrie, République tchèque et Malte) connaissent une évolution de la pandémie de COVID-19 suscitant une "grande inquiétude" et des risques accrus de mortalité, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (CEDC).

Le FMI plus optimiste

Les perspectives pour l'économie mondiale sont moins "désastreuses" qu'estimé en juin, selon le FMI. Certains pays, comme la Chine, commencent à "passer le cap" grâce à l'assouplissement des mesures au deuxième trimestre. Mais les perspectives "restent très difficiles, en particulier pour de nombreux marchés émergents et pays en développement".

Restrictions : colère en France

Les mesures de restriction dans plusieurs villes françaises suscitent incompréhension et colère chez de nombreux élus et responsables économiques. Le tour de vis est particulièrement sévère à Marseille (Sud) avec la fermeture totale des bars et restaurants samedi. Le président de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur a annoncé qu'il allait contester cette mesure devant la justice. Dans d'autres grandes villes, dont Paris, les rassemblements de plus de 10 personnes vont être interdits dans l'espace public.

Zlatan Ibrahimovic positif

L'attaquant vedette de l'AC Milan, Zlatan Ibrahimovic, a été placé chez lui en quarantaine après un test positif au coronavirus. "Le COVID a eu le courage de me défier. Mauvaise idée", a tweeté le Suédois de bientôt 39 ans.

Des usagers du métro de Londres à l'heure de pointe, le 23 septembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Synagogues fermées en Israël

En Israël, reconfinée depuis près d'une semaine, les synagogues seront fermées vendredi 25 septembre, sauf pour Yom Kippour, seuls les secteurs de travail jugés "essentiels" pourront exercer et les manifestations et les prières en extérieur seront limitées à 20 personnes et à moins d'un kilomètre du domicile.

Nouvelles subventions au Royaume-Uni

Le gouvernement britannique va débloquer un complément de salaire afin que les employés contraints à un temps partiel conservent au minimum 77% de leur rémunération. Les salariés des salles de concert ou boîtes de nuit pourraient ne pas en bénéficier. En Angleterre, les pubs et les restaurants, dans lesquels seul le service à table est autorisé, ferment dès 22 heures à partir de ce jeudi 24 septembre. Le télétravail est à nouveau encouragé.

Restrictions à Munich

La Bavière (Sud de l'Allemagne) impose le masque dans certains quartiers du centre de Munich. Le droit de se réunir est de nouveau limité à un cercle de deux familles ou de cinq personnes sans lien de parenté.

Chine : conditions d'entrée assouplies

La Chine assouplit les conditions d'entrée sur son sol pour les étrangers détenteurs de certains permis de séjour, une étape supplémentaire vers le retour de résidents bloqués à l'extérieur du pays.

AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Entre terre et mer, le marais de Chuôn À Phu An, une commune de la province de Thua Thiên-Huê, au Centre du Vietnam, s’étend jusqu’à l’horizon le marais de Chuôn, un lieu paisible en pleine nature.