28/05/2020 10:54
Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19.
>>Les États-Unis franchissent le seuil tragique des 100.000 morts
>>COVID-19 : quatre initiatives du Vietnam valorisées à l’échelle internationale

Une membre du personnel de santé teste des échantillons de cas suspects de COVID-19 au laboratoire des services de santé Maccabi, dans la ville de Rehovot, en Israël, le 27 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

UE : 750 milliards

Avec un fonds de relance de 750 milliards d'euros pour soutenir l'économie européenne mise à mal par le coronavirus, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a proposé un plan d'aide exceptionnel, et appelé les 27 à "mettre de côté les vieux préjugés" pour le soutenir.

L'Italie et l'Espagne pourraient recevoir plus de 172 et 140 milliards d'euros respectivement via cet instrument, qui va faire l'objet d'âpres négociations entre États membres.

Grave récession en France 

Avec un effondrement d'environ 20% du PIB au deuxième trimestre, les experts tablent sur un repli de plus de 8% sur l'année en France. C'est "la plus importante récession depuis la création des comptes nationaux en 1948", selon l'Institut national de la statistique.

Espagne: la pauvreté explose

Des milliers d'Espagnols que la pandémie a plongés dans une pauvreté rappelant la crise financière de 2008 se tournent, souvent pour la première fois de leur vie, vers l'aide alimentaire qui a bondi de 40% durant le confinement, d'après la Fédération des banques alimentaires du pays.

Plus de 352.000 morts 

La pandémie a fait au moins 352.494 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi 27 mai à 19h00 GMT.

Plus de 5.638.190 cas ont été diagnostiqués dans 196 pays et territoires.

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 99.724 décès. Suivent le Royaume-Uni avec 37.460 morts, l'Italie (33.072), la France (28.596) et l'Espagne (27.118).

Hydroxychloroquine

La France a banni la très controversée hydroxychloroquine pour traiter le COVID-19, après des semaines de débats sur l'efficacité de ce médicament et la publication d'une étude pointant ses dangers.

Les députés français ont voté pour le déploiement de StopCovid, application de traçage pour smartphone censée aider à lutter contre l'épidémie.

Déconfinement

En Israël, les restaurants, cafés et bars ont commencé timidement à rouvrir leurs portes.

En Suisse, dès samedi, les rassemblements jusqu'à 30 personnes seront autorisés. Et dès le 6 juin, seront possibles toutes les manifestations publiques ou privées allant jusqu'à 300 personnes.

La maire de Washington va assouplir dès vendredi 29 mai les consignes, avec l'ouverture des coiffeurs et des terrasses de restaurants.

Et Moscou a autorisé la réouverture à partir du 1er juin de commerces et, sous conditions, les sorties en promenade.

La Pologne abandonne les masques 

Les Polonais ne seront plus obligés de porter un masque à partir de ce week-end à condition de maintenir une distance de deux mètres entre deux personnes.

Les jeunes privés d'emploi

Les jeunes sont les principales victimes du marasme économique né de la pandémie, avec un jeune sur six sans emploi, d'après l'Organisation internationale du travail.

Violence contre des soignants

Au moins 200 incidents de violence contre des soignants ont été enregistrés depuis le début de la pandémie, a indiqué le Comité international de la Croix-Rouge.

Un robot pour le dépistage

Des chercheurs danois ont "mis au point le premier robot entièrement automatique au monde capable d'effectuer des prélèvements de gorge pour Covid-19", selon l'Université du Danemark du Sud.

Payer les soins des touristes 

Chypre espère attirer les touristes déconfinés en promettant de couvrir les dépenses médicales de tout visiteur testé positif lors de son séjour sur l'île. 
 
AFP/VNA/CVN 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Will Phap, le vlogger français à Hanoï

Hanoï : 1,2 million de touristes en juillet Selon le Service du tourisme de Hanoï, la ville a attiré en juillet près d’1,2 million de visiteurs, soit une hausse de 51,2% par rapport au mois précédent.