30/03/2020 15:15
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé aux branches, secteurs et localités de préparer toutes les conditions nécessaires pour faire face à une éventuelle propagation à grande échelle du nouveau coronavirus, prévenant que les 15 premiers jours d’avril seront décisifs.
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc s'exprime lors d'une viosioconférence sur le COVID-19, le 29 mars à Hanoï. Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

Tout le pays est entré dans un stade critique, décisif de la lutte contre l’épidémie, a déclaré le chef du gouvernement lors de la visioconférence entre la permanence du gouvernement et les responsables de Hanoï, Hai Phong (Nord), Dà Nang (Centre), Hô Chi Minh-Ville et Cân Tho (Sud).

Le dernier bilan, datant lundi 30 mars à 06h00, fait état de 194 cas d’infection, dont 25 ont été guéris et aucun décès alors que l’épidémie montre des signes d’accélération.

Le chef du gouvernement a demandé aux branches et secteurs, notamment cinq province et villes sous l’autorité centrale de se mobiliser au plus haut niveau et plus rapidement, de profiter de chaque heure, de chaque minute pour mettre en œuvre les mesures prises de prévention et de lutte contre la flambée du nouveau coronavirus.

Il faut en même temps préparer toutes les conditions humaines et matérielles pour être prêt à réponde à l’épidémie à une échelle beaucoup plus grande, selon le principe dit de quatre sur place, à savoir : prévention, quarantaine, traitement sur place ; installations, équipements, médicaments, combinaisons protectrices sur place ; finances sur place ; et ressources humaines sur place.

En même temps, il faut contrôler strictement, prévenir les déplacements des zones épidémiques vers les autres, se tenir prêt à venir à la rescousse des localités débordées en cas de nécessité, a-t-il poursuivi.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé aux Comités populaires municipaux à élaborer des plans et des solutions appropriés pour prévenir et contrôler l’épidémie dans leurs localités respectives, en se concentrant sur les zones à haut risque.

Appliquer les mesures appropriées adaptées

Un point de contrôle à l'hôpital Bach Mai à Hanoï, le 29 mars.
Photo : Minh Quyêt/VNA/CVN

En particulier, les Comités populaires de Hanoï et de Hô Chi Minh-Ville doivent réviser et actualiser leurs plans de prévention et de lutte contre l’épidémie, veiller à ce qu’un plan de confinement de toute la ville soit prêt, assurer des ressources notamment alimentaires en toutes circonstances et sanctionner les actes de spéculation sur les prix du matériel médical et des produits alimentaires.

Les ministères de la Santé, de la Police et les Comités populaires de Hanoï et de Hô Chi Minh-Ville sont invités à concentrer leurs efforts pour éradiquer radicalement les "foyers" tels que l’hôpital Bach Mai à Hanoï et le bar Buddha à Hô Chi Minh-Ville, et retracer rapidement les cas à risque et appliquer les mesures appropriées adaptées.

Le Premier ministre a demandé au ministère de la Santé, aux ministères concernés et aux Comités populaires du ressort provincial et municipal de renforcer leur capacité de dépistage sur place.
 
Il a également ordonné au ministère des Communications et des Transports de donner instruction de suspendre les vols de passagers à destination du Vietnam et de limiter au maximum les vols intérieurs au départ et à destination de Hanoï et Hô Chi Minh-Ville pour deux semaines, de réduire le trafic de passagers par trains, autocars et autobus.

Le chef du gouvernement a enfin demandé aux ministères de la Santé, de la Police et aux organismes concernés de sanctionner, y compris pénalement, la non-déclaration ou la fausse déclaration sanitaire et le non-respect de la quarantaine ; de fermer temporairement les services de loterie et de jeu, de casino pour 15 jours à partir du 1er avril.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Quang Tri souhaite relancer le tourisme après la distanciation sociale Le tourisme maritime et insulaire de la province de Quang Tri commence doucement à se remettre sur pied à la suite de la longue période de distanciation sociale causée par la pandémie de COVID-19. Plusieurs sites touristiques rouvrent leurs portes afin d’accueillir les visiteurs.