01/06/2020 16:58
Bannie par certains pays, promue par d'autres: la planète est plus que jamais divisée sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine pour traiter le nouveau coronavirus depuis la publication d'une étude contestée jugeant la molécule inefficace, voire néfaste.
>>Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde
>>Coronavirus : 8 milliards d'euros pour l'automobile, coup de frein sur l'hydroxychloroquine

Des flacons de comprimés d'hydroxychloroquine en avril 2020 au Salvador.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'étude, publiée le 22 mai dans la revue scientifique The Lancet, conclut que l'hydroxychloroquine (HCQ), dérivée de l'antipaludéen chloroquine, n'est pas efficace contre la COVID-19 et qu'elle augmente même le risque de décès et d'arythmie cardiaque. Sa méthodologie a toutefois été remise en cause par une partie de la communauté scientifique, tout comme l'avaient été les méthodologies de précédentes études louant son efficacité.

Bannie par certains pays... 

L'étude a poussé de nombreux pays à arrêter l'utilisation de la molécule, au premier rang desquels la France.

Le pays du professeur Didier Raoult, l'un des principaux promoteurs de l'hydroxychloroquine, a abrogé le 27 mai la dérogation qui permettait depuis fin mars aux hôpitaux de prescrire ce médicament à des patients gravement atteints. D'autres pays, comme l'Italie, l'Égypte, la Tunisie, la Colombie, le Chili, le Salvador, le Cap-Vert, l'Albanie ou la Bosnie-Herzégovine, ont également suspendu la prescription d'HCQ aux patients COVID-19. En Italie toutefois, son administration reste possible dans le cadre d'essais cliniques.

De son côté, la Hongrie n'utilise plus la molécule "pour les nouveaux patients", tout en continuant le traitement de "ceux qui avaient déjà commencé à le prendre", selon un porte-parole du gouvernement.

Certains pays avaient déjà cessé de prescrire l'HCQ aux patients COVID-19 avant l'étude. La Suède, qui l'utilisait à l'hôpital pour traiter les formes sévères de la maladie, a arrêté fin avril après que l'agence européenne du médicament eut recommandé de ne l'administrer que dans le cadre d'essais cliniques. 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Inauguration du premier service de bateau express de Cà Mau Le service de bateau express Cà Mau - Nam Du - Phu Quôc (Kiên Giang), intitulé "Phu Quôc Express", a été officiellement inauguré, mardi 7 juillet au bourg de Sông Dôc, district de Trân Van Thoi, province de Cà Mau à l'extrême-Sud. Il s’agit du premier service de bateau express de la province de Cà Mau.