07/07/2020 16:52
Le Kenya reprendra ses vols internationaux et nationaux le 1er août dans le cadre d'une levée progressive des mesures de lutte contre la pandémie de coronavirus, pourtant en phase de progression dans la première économie d'Afrique de l'Est.
>>Au Kenya, le coronavirus met la filière des roses à genoux
>>Mourir de faim ou tomber malade : le dilemme de l'Afrique face au coronavirus

Des avions de Kenya Airways cloués au sol dur le tarmac de l'aéroport international Jomo Kenyatta à Nairobi le 3 avril. Photo : AFP/VNA/CVN

"Le trafic aérien à l'intérieur et vers l'extérieur du territoire national reprendra de manière effective le 1er août", a affirmé le président Uhuru Kenyatta lors d'un discours diffusé en direct par plusieurs chaînes de télévision. Le pays avait interrompu les vols internationaux dans la nuit du 25 au 26 mars.

Cette annonce fait suite à de nombreux appels du secteur privé kényan demandant au chef de l'État de redémarrer l'économie après quatre mois de restrictions qui ont durement affecté les secteurs clé de l'économie du pays comme le tourisme.

Selon le Fonds monétaire international (FMI), le Kenya a récemment détrôné l'Angola au rang de troisième économie d'Afrique subsaharienne, derrière le Nigeria et l'Afrique du Sud.

M. Kenyatta a également annoncé la fin de l'interdiction d'entrer ou de sortir des deux plus grandes villes du pays et principaux foyers de l'épidémie, Nairobi et Mombasa, ainsi que du comté de Mandera (nord-est).

Le président a également autorisé la réouverture des lieux de culte, limitant toutefois leur capacité à 100 personnes à la fois. Il a toutefois reconduit pour 30 jours le couvre-feu en vigueur de 21h00 à 04h00 sur l'ensemble du territoire.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam