29/03/2020 14:40
Indispensable pour une foule d'activités essentielles, la production d'électricité s'organise pour faire face à la pandémie de Covid-19, même en cas de dégradation de la situation.
>>Avec le coronavirus, Roissy se met en mode avion
>>La Bourse de Paris de nouveau dans le rouge, les États-Unis inquiètent

La production d'électricité s'organise pour faire face à la pandémie de Covid-19, même en cas de dégradation de la situation. Photo : AFP/VNA/CVN

Avec les mesures de confinement et le ralentissement de l'activité, la consommation électrique est actuellement en recul de 15% par rapport à la normale, selon le gestionnaire du réseau RTE.

"Mais même s'il y a une baisse significative de la consommation, il est essentiel de maintenir un certain niveau de production d'électricité", observe Florent Nguyên, du cabinet Oresys.

"Aujourd'hui, l'ensemble des moyens de production normalement disponibles le sont", souligne-t-il.

L'électricité, indispensable pour nombre d'activités (à commencer par les hôpitaux) est considérée comme d'importance vitale par le gouvernement. Avec une difficulté : contrairement au gaz ou au pétrole, elle ne se stocke pas et doit être produite en temps réel.

EDF s'organise ainsi pour que ses centrales nucléaires - qui fournissent plus de 70% de l'électricité en France - fonctionnent malgré la progression du virus.

"Aujourd'hui, même dans nos plans les plus pessimistes, nous pensons être en mesure à tout instant de produire suffisamment d'électricité pour tous les Français", soulignait récemment Jean-Bernard Lévy, le PDG d'EDF, sur Europe 1.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.