09/07/2021 23:52
Le premier volet de l'examen du baccalauréat s'est clôturé le 8 juillet dans l'ensemble du pays. Le ministère de l'Éducation et de la Formation prépare dès maintenant le deuxième volet des épreuves pour les candidats qui n'ont pas pu participer au premier en raison de la pandémie de COVID-19.
>>Hô Chi Minh-Ville prépare l’examen de fin d’études secondaires
>>Un système éducatif sur la voie de la numérisation
>>Intégrer la technologie dans les pratiques d’enseignement

Les écoles renforcent les mesures préventives contre l'épidémie afin de garantir une sécurité absolue pour tous.
Photo : VNA/CVN

Le premier volet des épreuves du bac a compté plus de 1,02 million de candidats enregistrés dans 43.139 salles d'examens. Le nombre de candidats présents à cette session était élevé, soit 981.773, représentant 96,13% du nombre total d'inscriptions.

Selon les statistiques du ministère de l'Éducation et de la Formation, 23.569 candidats dans une quarantaine de provinces et villes du pays n'ont pas pu se présenter à ce premier examen de fin d'études secondaires 2021 en raison de l'épidémie de COVID-19, soit 2,31% du nombre total de candidats inscrits.

Aux côtés des candidats

Les localités ont pris des mesures d'accompagnement des candidats lors des jours d'examens. Tous les candidats, même en cas de maladie, qui n’ont pas été en mesure d'écrire leurs propres dissertations ont été assistés pour pouvoir passer l'examen. Les localités, en particulier celles comprenant des districts et communes montagneux et insulaires, ont accordé une attention particulière aux candidats issus de minorités ethniques, de familles en difficulté, mobilisant toutes les ressources possibles afin de créer des conditions optimales pour que les candidats puissent participer aux examens.

De nombreuses localités ont donné la priorité aux organisateurs, enseignants et personnel concernés pour se faire dépister et vacciner contre le COVID-19. Les candidats à risque ont également fait l'objet d'un test de dépistage du coronavirus afin d'assurer une sécurité optimale pour tous. En particulier, Hô Chi Minh-Ville et la province voisine de Bà Ria - Vung Tàu ont effectué des tests COVID-19 pour 100% des candidats participant au premier tour.

"Les mesures préventives et l'organisation de l'examen dans le contexte épidémique par le ministère de l'Éducation et de la Formation ont reçu un consensus élevé et une évaluation positive de la part du public", a estimé le vice-ministre Nguyên Huu Dô.

Le lycée Trân Phu - Hoàn Kiêm, à Hanoï, lors des jours d'examen du bac de 2021.
Photo : VNA/CVN

Garantir au mieux les intérêts des candidats

Les près de 23.570 candidats qui n'ont pas pu passer le premier volet de l'examen en raison de la pandémie de COVID-19 participeront au second, a assuré Mai Van Trinh, directeur du Département de la gestion de la qualité de l'éducation du ministère de l'Éducation et de la Formation

Le ministère a annoncé que la date du deuxième volet des épreuves de fin d'études secondaires serait calculée en fonction du délai de sélection des universités, garantissant ainsi au mieux les intérêts des candidats.

Toujours selon Mai Van Trinh, le ministère a eu de l'expérience dans l'organisation du deuxième volet de l'examen de fin d'études secondaires en 2020. "Nous discutons activement avec le secteur de la santé pour bien calculer la date du second tour", a-t-il partagé.

Concernant les sujets des épreuves, Mai Van Trinh a informé que dès la préparation de l'examen, les responsables du ministère avaient demandé au comité de rédaction des sujets de préparer une banque de questions d'examen pour être prêt à toutes circonstances. Ainsi, les sujets des épreuves du deuxième volet du bac assureront le même niveau que le premier.

Deux options

Pour les candidats qui ont passé quelques épreuves du premier volet de l'exament mais qui n'ont pas pu le faire pour les restantes en raison de l'impact de l'épidémie, ils auront deux options. "Soit ils seront admis au bac à titre exceptionnel, soit ils pourront passer le deuxième volet du bac avec les épreuves qui n'ont pas été testées au premier tour s'ils souhaitent obtenir des notes d'admission dans les universités", a expliqué M. Trinh.

À cet égard, "les universités devront attendre que les candidats aient terminé le deuxième volet de l'examen avant d’effectuer la sélection des étudiants. Cela permettra de garantir au mieux les intérêts des candidats", a indiqué Nguyên Thu Thuy, directrice du Département de l'enseignement supérieur du ministère de l'Éducation et de la Formation.

D'après elle, dans le pire des cas, les candidats ont encore d'autres options d'admission à l'université telles que celles basées sur les notes dans le livret scolaire, des certificats internationaux ou les examens propres aux universités. "Le quota réservé à ces options représente jusqu'à 45% du total des admissions dans l'ensemble du système d'enseignement supérieur. Par conséquent, les candidats ont encore de nombreuses opportunités", a conclu Nguyên Thu Thuy.
 
Xuân Lôc/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm