10/03/2020 10:19
Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a annulé le discours qu'il tient chaque année à Machhad (Nord-Est de l'Iran) pour le Nouvel An persan, cette année le 20 mars, à cause du nouveau coronavirus, a annoncé lundi 9 mars son bureau.
Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei. Photo : AFP/VNA/CVN
Avec un bilan officiel de 237 morts lundi 9 mars, l'Iran est l'un des principaux pays touchés par la maladie COVID-19, après la Chine et l'Italie. "La cérémonie du discours du guide suprême qui a eu lieu chaque année au mausolée sacré de l'imam Réza le premier jour du nouvel an n'aura pas lieu cette année et l'ayatollah Khamenei ne se rendra pas à Machhad", indique un communiqué des services du numéro un iranien.


Le texte ajoute que cette décision a été prise "en raison de la propagation du coronavirus et des conseils stricts des responsables et experts sanitaires et médicaux d'éviter les rassemblements et les voyages afin d'empêcher la progression de la maladie".

Deuxième agglomération d'Iran et principale ville sainte chiite du pays, Machhad est également le lieu de naissance de l'ayatollah Khamenei, et la capitale de la province de Khorassan-é Razavi.

Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé, 183 personnes ont été contaminées par le nouveau coronavirus dans cette province. L'allocution que prononce le guide à Machhad chaque année est généralement un discours programme fixant les grands objectifs de la nation pour les 12 mois à venir.

À l'approche du Nouvel An persan, traditionnellement l'occasion de voyages dans le pays, les autorités de plusieurs provinces ont pris des arrêtés de fermeture des hôtels et autres lieux d'hébergement touristiques afin de dissuader la population de voyager.

Le gouvernement demande depuis plusieurs jours aux Iraniens de rester chez eux et de ne pas voyager dans le pays. Mardi, l'ayatollah Khamenei, 80 ans, était apparu à la télévision portant des gants de protection ressemblant à ceux utilisés dans les hôpitaux et avait exhorté les Iraniens à observer les consignes du gouvernement pour prévenir la propagation de l'épidémie de pneumonie virale partie de Chine.

Selon les derniers chiffres officiels, plus de 7.000 personnes ont été contaminées par la maladie en Iran. Plusieurs hommes politiques ou personnalités iraniens figurent sur la liste des personnes décédées à cause du nouveau coronavirus. Le dernier est l'ayatollah Réza Mohammadi Languéroudi, un élève de l'ayatollah Khomeiny, le père fondateur de la République islamique, dont le site d'information Ebtekhar a annoncé lundi 9 mars la mort à l'âge de 91 ans.
 

APS/VNA/CVN

 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Découverte de douze grottes à Quang Binh Les spéléologiques de l’Association britannique pour la recherche de cavernes ont découvert ce week-end douze grottes dans la province de Quang Binh (Centre).