06/02/2020 17:11
L'épidémie de nouveau coronavirus devrait causer une perte de plus de 54.800 milliards de roupies (environ 4 milliards d'USD) au secteur touristique en Indonésie, a déclaré mercredi 5 février à la presse le ministre indonésien du Tourisme, Wishnutama Kusubandio.

>>La Bourse de Paris continue à regagner le terrain perdu à cause du virus
>>Au moins 563 morts en Chine, les mesures de restriction au monde
 

Le ministre indonésien du Tourisme, Wishnutama Kusubandio (à droite).
Photo : PSEXPRESS/CVN


Ce dernier, le ministre indonésien du Tourisme, Wishnutama Kusubandio a indiqué que son ministère devrait réajuster l'objectif de recettes pour cette année, soulignant qu'il s'agissait d'une période très difficile pour le tourisme dans le monde en général et en Indonésie en particulier.


Il a fait savoir que le nombre de touristes étrangers, en particulier ceux en provenance de Chine, avait chuté.

Pour récupérer les pertes, le ministère du Tourisme s'efforce de stimuler le tourisme domestique. Il collabore avec le ministère des Transports et plusieurs compagnies aériennes pour ouvrir de nouvelles lignes ou augmenter la fréquence des vols vers les destinations favorites à l’intérieur du pays.

Le même jour, la Malaisie a annoncé deux nouveaux cas confirmés, portant à 12 leur nombre total enregistré dans ce pays.

Il s’agissait de deux personnes parmi 107 Malaisiens de retour de Wuhan le 4 février, épicentre de l’épidémie, a déclaré le ministre malaisien de la Santé, Dzulkefly Ahmad.

 

Les touristes portent des masques de protection à l'aéroport international de Kuala Lumpur (Malaisie). Photo : Straitstimes/CVN


Le ministère malaisien de la Santé a également annoncé le 4 février qu’une fillette chinoise âgée de quatre ans infectée par le nouveau coronavirus avait été totalement guérie et serait autorisée à rentrer en Chine.

Elle est le premier cas rétabli en Malaisie, après avoir été testée positive le 29 janvier. La jeune patiente a obtenu un résultat négatif deux fois durant 24 heures.

Les autorités malaisiennes pourchassent également la propagation de fausses nouvelles sur cette épidémie. Au total, 13 enquêtes ont été ouvertes sur la propagation de fausses nouvelles sur le virus via les sites de médias sociaux.

Plus d’une vingtaine de pays ont signalé des cas d'infection par le nouveau coronavirus. La maladie a tué 563 personnes en Chine continentale, selon le bilan national quotidien publié jeudi 6 février par les autorités chinoises, qui fait aussi état de plus de 28.018 cas d’infection.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié l’épidémie d’une urgence de santé publique de portée internationale. Plusieurs pays ont décrété des restrictions de voyages et des compagnies aériennes ont suspendu les vols de et vers la Chine.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

Hanoï voit ses revenus du tourisme augmenter malgré le COVID-19 Bien que le tourisme au premier mois de l’année ait connu des fluctuations considérables en raison des effets des intempéries et de l’épidémie de coronavirus, les revenus du secteur à Hanoï demeurent positives.