08/03/2020 21:29
Le nouveau coronavirus qui provoque l’épidémie COVID-19 pour les intimes, a une fâcheuse tendance à peser lourdement sur de nombreux secteurs de notre économie, à commencer par le tourisme. Compte tenu de sa proximité avec la Chine et des risques de propagation sur son territoire, le Vietnam a pourtant immédiatement réagi et appliqué des mesures fortes pour neutraliser le nouveau coronavirus et assurer la sécurité des touristes.

>>Au Vietnam, une chanson ''incroyablement entraînante'' contre le coronavirus
>>Hanoï voit ses revenus du tourisme augmenter malgré le COVID-19
 

Les touristes étrangers continuent d’affluer vers le lac de Hoàn Kiêm (Épée restituée) au cœur de Hanoï. Photo : VOV/CVN


On ne parle plus que de lui… Lui, c’est le coronavirus, qui prend ses aises et qui se croit le bienvenu partout dans le monde. Partout sauf au Vietnam où il n’a contaminé que 16 personnes, qui toutes, ont été guéries. La dernière contamination en date remonte au 13 février, c’est dire à quel point la situation est sous contrôle dans le pays. 

Même en cette période difficile, les touristes étrangers continuent d’affluer vers le vieux quartier de Hanoï. Ils sont toujours aussi avides de découvrir le quotidien des autochtones. Ils boivent du café sur les trottoirs, ils font du shopping dans le marché Dông Xuân, ils explorent les vieilles rues de corporation… Et le coronavirus, dans tout ça ? On finirait presque par en oublier l’existence…

"Avant de venir ici, on a pris des renseignements sur Internet, bien sûr… Mais bon, une fois sur place, on s’est vite rendu compte que tout allait bien. On a bien des masques, mais on ne les met pas très souvent : seulement quand il y a beaucoup de monde", dit Elise, une touriste australienne.

"Chaque touriste doit se sentir en sécurité à son arrivée au Vietnam" … Fort de cette devise, le secteur touristique a mis en place de nombreuses mesures efficaces pour empêcher que le virus ne se propage. Après avoir été fermés temporairement pour être vaporisés avec des désinfectants, tous les sites touristiques sont maintenant ouverts aux visiteurs.

"Au moment de la réouverture, on a pris des mesures pour prévenir la propagation de la maladie", explique Dang Van Biêu, directeur adjoint du conseil de gestion de la Maison centrale de Hoa Lo, dont une partie est actuellement devenue un musée et est ouverte au public. "On fournit aux visiteurs des masques et des désinfectants pour des mains, et surtout, on les invite à suivre des consignes de protection. Ici, le nombre de visiteurs a baissé de 20 à 25% par rapport à l’an dernier. Mais je crois quand même que grâce aux efforts des autorités, le Vietnam reste une destination sûre et accueillante".
 

Ghen Cô Vy, chanson ''incroyablement entraînante'' au Vietnam contre le coronavirus. Photo : Youtube/CVN


Main dans la main, Renée et Jacques voyagent du Nord au Sud. Aujourd’hui, ce couple de Français part à la découverte de Hô Chi Minh-Ville. Visiblement, leur séjour n’a été en rien perturbé par le virus. Le seul virus qu’ils ont contracté est celui de la vietnamophilie, mais celui-là, il peut bien contaminer le monde entier...  

"On est arrivé par le Nord, par Hanoï, qui nous a mis en contact directement dans les traditions", raconte Renée. "Puis on s’est retrouvé en baie d’Ha Long, sur une jonque… C’est très apaisant, je dois dire… Je me rappelle en particulier d’un lever de soleil, des rayons qui effleurent à peine les rochers… Ensuite, il y a eu Huê, avec la cité impériale, les frangipaniers en fleurs… La rivière des Parfums, aussi, sur laquelle on a pu faire une balade… Et nous voilà à Hô Chi Minh-Ville, dans une toute autre ambiance, évidemment… Tout ça devrait se finir dans le delta du Mékong, dans les petits villages d’artisans…".        

On se sent parfaitement en sécurité, en tout cas… Ici, à Hô Chi Minh-Ville, "il n’y a vraiment pas de quoi s’inquiéter", assure Jacques.  

Effectivement… Cet outrecuidant, ce prétentieux, cet incongru, ce fâcheux, cet impertinent coronavirus n’a qu’à bien se tenir !... Au Vietnam, il est de toute façon interdit de séjour ! Les touristes n’ont donc pas à s’en faire : chez nous, pas de soucis… 

Nous allons d’ailleurs vous le prouver à l’instant. Eh oui, car au Vietnam, le coronavirus n’est pas source d’inquiétude, il est source d’inspiration... Grâce à lui, notre pays tient certainement "le" tube de l’année : une chanson que le gouvernement a fait diffuser pour rappeler les bons gestes à adopter en temps d’épidémie, une chanson qui est rapidement devenue… viral !... Forcément…  Retenez bien les paroles du refrain, en tout cas : "Lave tes mains en frottant, frottant, frottant partout. Ne touche pas tes yeux, ton nez et ta bouche. Évite les endroits où il y a beaucoup de monde. Combats le coronavirus! Fais de l’exercice. Nettoie bien chez toi ! Ensemble, faisons attention. Combattons le coronavirus !".

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le carnaval de Ha Long aura lieu en septembre si le COVID-19 est sous contrôle Le carnaval de Ha Long et la Semaine du tourisme Ha Long - Quang Ninh 2020 seront organisés à l’occasion de la Fête nationale du Vietnam (2 septembre) si l’épidémie de COVID-19 est sous contrôle, a annoncé le Comité populaire de la province de Quang Ninh (Nord).